Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Du "Brexit" au "Borexit"

En savoir plus

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

Economie

HSBC annonce l'embauche de 15 000 personnes sur les marchés émergents

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/08/2011

La banque HSBC va embaucher 15 000 personnes en trois ans sur les marchés émergents. La veille, invoquant le durcissement des mesures de régulation, l'établissement avait annoncé la suppression de 30 000 postes dans le monde d'ici à 2013.

AFP - La banque britannique HSBC, une des premières d'Europe, va embaucher 15.000 personnes dans les pays émergents au cours des trois prochaines années, a indiqué mardi une porte-parole à l'AFP, au lendemain de l'annonce de la suppression de 30.000 emplois dans le monde.

"La banque va embaucher entre 3 et 5.000 personnes par an sur les marchés émergents", a déclaré la porte-parole. "Cela représente environ 15.000 personnes", a-t-elle ajouté.

La veille, le groupe avait annoncé la suppression de jusqu'à 30.000 postes d'ici à 2013, soit près de 10% ses effectifs, pour réduire ses coûts.

Le directeur général du groupe, Stuart Gulliver avait fait cette déclaration alors que la banque venait d'annoncer un bond de 35% de son bénéfice net au 1er semestre de cette année, à 8,9 milliards de dollars (6,2 milliards d'euros).

Ces résultats incluaient la perspective de 5.000 suppressions de postes dans le monde dans le cadre d'un vaste plan visant à économiser entre 2,5 et 3,5 milliards de dollars d'ici à 2013.

Ce plan, dont le principe avait été annoncé en mai dernier, vise à lutter contre une envolée des coûts de fonctionnement pesant sur les marges du groupe, qui dit en outre subir le poids des nouvelles réglementations britanniques ou internationales l'obligeant par exemple à accroître ses fonds propres.

Première publication : 02/08/2011

  • ROYAUME-UNI

    Malgré une hausse de ses profits, HSBC annonce 30 000 suppressions d'emplois

    En savoir plus

  • FINANCE

    Huit banques de la zone euro échouent aux tests de résistance aux chocs économiques

    En savoir plus

  • SUISSE

    Le Crédit Suisse visé par une enquête américaine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)