Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Afrique

Plusieurs blessés dans des heurts entre la police et des demandeurs d'asile

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/08/2011

Quelque 35 personnes ont été blessées à Bari, dans le sud de l'Italie, après des accrochages entre les forces de l'ordre et des migrants qui bloquaient des voies de communication dans le but d'obtenir le statut de réfugié.

AFP - Des demandeurs d'asile ont bloqué pendant plusieurs heures lundi une route et une voie ferrée près d'un centre d'accueil de migrants à Bari (sud de l'Italie) pour exiger le statut de réfugié, provoquant des affrontements avec les forces de l'ordre qui ont fait 35 blessés, ont annoncé les médias italiens.

Parmi les blessés figurent notamment des policiers et quelques passants ayant reçu des pierres jetées par les manifestants, qui s'en sont aussi pris avec leurs projectiles à un autobus qui passait à proximité, selon le site internet du quotidien Il Corriere della Sera.

Les manifestants, au nombre de plusieurs centaines et pour certains armés de barres de fer, ont bloqué la voie ferrée avec de grosses pierres et allumé des feux le long de la voie. Une trentaine d'entre eux ont été arrêtés.

La circulation des trains a été suspendue et plusieurs trains régionaux ont dû être retardés ou annulés. La voie ferrée a été rendue à la circulation en milieu d'après-midi.

La manifestation s'est achevée en début d'après-midi avec l'engagement écrit pris par le préfet adjoint de Bari (Pouilles) de répondre aux demandes formulées d'ici à mercredi, après une réunion qui aura lieu à Bari sous l'égide du secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Alfredo Mantovano.

Les manifestants entendaient protester contre les lenteurs administratives retardant le traitement de leurs dossiers de demande du statut de réfugiés.

Le secrétaire d'Etat à l'Intérieur a demandé "des sanctions contre ceux qui seront reconnus responsables de ces actions".

Fabio Rizzio, sénateur de la Ligue du Nord (parti xénophobe, membre de la coalition gouvernementale de Silvio Berlusconi), a "demandé à ce que le parquet fasse une enquête exhaustive et procède à des expulsions".

A gauche, la sénatrice du Parti démocrate (PD, opposition), Rosa Calipari, a en revanche exigé que "le gouvernement révise sa politique et adopte des mesures qui soient plus raisonnables et plus respectueuses des droits de l'homme". "Détenir des gens innocents en prison est intolérable", a-t-elle dit.

Dans la soirée, d'autres accrochages ont eu lieu près d'un centre d'accueil situé à Isola Capo Rizzuto en Calabre (sud).

Une trentaine de demandeurs d'asile qui manifestaient devant le centre ont été dispersés par les forces de l'ordre. Deux d'entre eux ont été arrêtés tandis qu'un policier a été légèrement blessé et une route nationale bloquée en raison de ces accrochages.

Plusieurs manifestations ont marqué ces dernières semaines les centres d'accueil pour migrants, remplis notamment de travailleurs africains ayant fui le conflit en Libye.

Ces incidents sont intervenus exactement 20 ans après que des dizaines de milliers d'Albanais eurent débarqué à Bari à l'issue de la chute du communisme.

Première publication : 02/08/2011

  • ITALIE

    Lampedusa : 25 migrants retrouvés morts dans un bateau en provenance de Libye

    En savoir plus

  • ITALIE

    Un bateau de migrants s'échoue au large de Lampedusa

    En savoir plus

  • Clandestins tunisiens : France, terre d’accueil ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)