Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Gaza, entre bombardements et espoirs déçus de trêve

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

Afrique

Le procès de l'ex-président Hosni Moubarak s'ouvre aujourd'hui au Caire

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/08/2011

L'ancien président égyptien a quitté l'hôpital de Charm el-Cheikh pour se rendre dans la banlieue du Caire, où son procès doit s'ouvrir ce mercredi. Jugé pour meurtres et corruption, l'ex-"raïs" risque une condamnation à mort.

AFP - Cinq mois après le soulèvement qui a mis fin à ses 30 ans de règne autoritaire, l'ex-président Hosni Moubarak doit comparaître mercredi devant un tribunal du Caire pour corruption et pour meurtres.

M. Moubarak, 83 ans, doit comparaître sous haute sécurité devant un juge dans l'enceinte de l'école de police, dans la banlieue du Caire, tout comme ses deux fils Alaa et Gamal. S'il est reconnu coupable de meurtre, il risque la peine de mort.

PORTRAIT DE L'EX-PRÉSIDENT HOSNI MOUBARAK

Le procès doit commencer à 09H00 locales (07H00 GMT) dans un amphithéâtre, où une grande cage à barreaux noirs a été installée pour accueillir les accusés.

L'ancien ministre de l'Intérieur Habib el-Adli, autrefois redouté et toujours haï par une grande partie de la population, ainsi que six hauts responsables de la police seront jugés en même temps.

L'homme d'affaires Hussein Salem, un proche des Moubarak, sera lui jugé par contumace.

Ils sont tous accusés d'avoir détourné des millions de dollars d'argent public et d'avoir ordonné le meurtre de manifestants anti-régime pendant le soulèvement populaire de janvier-février, qui a fait près de 850 morts et abouti à la chute de Hosni Moubarak.

Plus d'un millier de policiers et de soldats seront déployés pour assurer la sécurité du bâtiment. Près de 600 personnes --avocats, familles des victimes, journalistes-- ont été autorisées à assister au procès.

L'ancien chef d'Etat est en détention à l'hôpital international de Charm el-Cheikh, où il est soigné pour des problèmes cardiaques.

Pendant plusieurs semaines, il semblait entendu que l'ex-président allait être jugé dans cette station balnéaire, jusqu'à ce que le ministère de la Justice annonce, la semaine dernière, qu'il serait transféré au Caire.

Son avocat, Farid al-Dib, va arguer que M. Moubarak est trop malade pour être jugé et qu'il n'a pas autorisé la répression brutale des manifestants.

M. al-Dib a assuré que M. Moubarak souffrait d'un cancer et, la semaine dernière, qu'il était dans le coma, ce que l'hôpital a démenti. L'un de ses médecins a affirmé à l'AFP qu'il était dans un état relativement stable mais qu'il était faible, car il refuse de s'alimenter, et très déprimé.

Ces derniers jours, les ministres de l'Intérieur et de la Santé ont indiqué que les préparatifs étaient en cours pour garantir la présence de M. Moubarak dans le box. Beaucoup d'Egyptiens se disent malgré tout sceptiques, persuadés que l'ex-président se dira trop malade pour être transporté.

Première publication : 03/08/2011

  • ÉGYPTE

    Hosni Moubarak, un prévenu pas comme les autres

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Le ramadan aura-t-il raison des révolutionnaires de la place Tahrir ?

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les raisons de la colère des Égyptiens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)