Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Afrique

L'état de famine s'étend à trois nouvelles régions de Somalie

Vidéo par Ben BARNIER

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/08/2011

Trois nouvelles zones de Somalie, dont la capitale Mogadiscio, ont été décrétées mercredi en état de famine, selon l'ONU. La situation pourrait s'étendre à l'Ouganda. Un mois après l'officialisation de la crise, l'aide humanitaire reste inadéquate.

AFP - La famine s'est propagée à trois nouvelles zones de Somalie, notamment la capitale Mogadiscio et le plus important site de déplacés au monde, en raison d'une grave sécheresse affectant toute la Corne de l'Afrique, a indiqué mercredi l'ONU.

"La situation actuelle représente la plus sévère crise humanitaire dans le monde aujourd'hui et la pire crise de sécurité alimentaire depuis la famine de 1991-1992 en Somalie", selon l'ONU.

Ces nouvelles régions affectées comprennent notamment deux sites où des centaines de milliers de déplacés somaliens se sont rassemblés pour tenter d'avoir de la nourriture.

"La famine est présente maintenant", a indiqué Graine Moloney, chef de la cellule "Sécurité alimentaire et analyse de la nutrition" (FSNAU) pour la Somalie.

"Les trois régions (concernées) sont le site de déplacés du corridor d'Afgoye, la communauté de déplacés de Mogadiscio, dans les sept districts de la ville, et dans les districts de Balaad et d'Adale dans le Moyen Shabelle", a-t-elle ajouté.

En juillet, l'ONU avait décrété l'état de famine dans les régions de Bakool et du Bas Shabelle, toujours dans le sud de la Somalie, pays ravagé depuis 20 ans par une guerre civile.

Quelque 409.000 Somaliens se sont rassemblés dans la zone du corridor d'Afgoye, a précisé la responsable de l'ONU, ce qui constitue le plus important site de déplacés au monde.

"Réponse humanitaire inadéquate"


"Malgré une attention plus importante ces dernières semaines, la réponse humanitaire actuelle reste inadéquate, en partie à cause des restrictions d'accès et des difficultés pour accroître les programmes d'assistance d'urgence, mais aussi à cause de financements insuffisants", selon un communiqué de l'ONU.

"En conséquence, la famine pourrait s'étendre à toutes les régions du sud de la Somalie dans les quatre à six semaines à venir", selon le texte.

De plus, des récentes pluies torrentielles dans la région de Mogadiscio ont encore accru les souffrances des habitants et déplacés, déjà affaiblis par la malnutrition.

La Suisse a de son côté décidé de donner 4,5 millions de francs suisses (5,5 millions USD) d'aide supplémentaires.

La présidente de la Confédération, Mme Micheline Calmy-Rey, se trouve actuellement en visite au Kenya, "afin de se rendre compte par elle-même de la difficulté de la situation". Elle est le premier chef d'Etat occidental à se rendre dans la Corne de l'Afrique depuis le début de la sécheresse.

La présidente suisse doit visiter le camp de Dadaab, à l'est du Kenya, qui accueille plus de 380.000 personnes chassées de Somalie par la guerre civile et la sécheresse. Il est considéré comme le plus grand camp de réfugiés du monde.

La sécheresse en Afrique de l'Est menace environ 12 millions de personnes, selon les Nations unies. Quelque 564.000 d'entre elles risquent de mourir faute d'intervention urgente, selon l'ONU et Oxfam.

La crise humanitaire pourrait également s'étendre géographiquement, l'organisation de l'ONU pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) ayant indiqué mardi que l'Ouganda commençait à être touché par la sécheresse et l'insécurité alimentaire.

La situation est particulièrement critique en Somalie en raison de la difficulté, voire de l'impossibilité d'accès aux zones contrôlées par les insurgés islamistes shebab, qui ont interdit depuis 2009 l'accès de leur territoire aux agences humanitaires de l'ONU et à nombre d'ONG internationales.

Mardi, les Etats-Unis ont décidé d'alléger les sanctions liées aux shebab, classés "organisation terroriste" par Washington, afin de faciliter l'acheminement de l'aide.

Première publication : 03/08/2011

  • SOMALIE

    La famine affaiblit et divise les militants shebab

    En savoir plus

  • CORNE DE L'AFRIQUE

    L’Érythrée, une "menace" de plus pour la stabilité de la Corne de l’Afrique

    En savoir plus

  • CORNE DE L'AFRIQUE

    Famine : la communauté internationale se contente d'une réponse à court terme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)