Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ?

En savoir plus

FOCUS

L'Italie, une base arrière du jihadisme en Europe ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Abd Al Malik : le "combattant de la culture" reprend les armes pour Camus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La CIA à Trump: 'le silence est d'or'"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May : vers un Brexit "dur" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le PS, vote utile ?"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"Les Russes ne sont pas nos ennemis", estime le futur président bulgare

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Erasmus, 30 ans de bonheur estudiantin ?

En savoir plus

Economie

L'ONU et des grands groupes américains victimes de cyber-espions

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/08/2011

Un rapport publié par la firme de sécurité informatique McAfee fait état d'une gigantesque opération de cyber-espionnage qui aurait touché plus de 70 organisations, parmi lesquelles l'ONU et de grandes compagnies américaines de défense.

AFP - Plus de 70 organisations dont l'ONU et les grands groupes américains de défense ont été les cibles d'un gigantesque cyberespionnage, selon un document de la firme de sécurité McAfee, et les analystes y voient la main de la Chine, rapporte mercredi le Washington Post.

Les cibles de ces intrusions -- identifiés à partir des données d'un seul serveur -- comprennent les réseaux informatiques du secrétariat des Nations unies, un laboratoire du Département américain de l'Energie, des dizaines de sociétés de défense américaines, indique le document publiable mercredi, établi par McAfee, société spécialisée dans la sécurité informatique à travers le monde, précise le Post.

Cet espionnage semble avoir duré de nombreuses années.

72 organisations en tout, dont 49 localisées aux Etats-Unis, ont été victimes d'espionnage, selon McAfee, poursuit le Post.

Ceux qui parvenaient à s'infiltrer, toujours selon le document de McAfee, recherchaient notamment des données sensibles sur les systèmes de défense américains et de communications par satellite.

Des experts de la cybersécurité ont indiqué au Post que selon toute vraisemblance la Chine était derrière cet espionnage, dans la mesure où de nombreuses cibles identifiées par McAfee avaient un lien avec Taïwan et le Comité olympique international (CIO) dans les mois qui ont précédé les jeux de Pékin en 2008.

Dans son rapport la société McAfee n'a pas nommément dénoncé la main de Pékin derrière cet espionnage.

Première publication : 03/08/2011

  • INTERNET

    Le FBI déclassifie des dossiers pour faire sa promo

    En savoir plus

  • INTERNET

    Un vaste réseau de cyberespionnage dans l’industrie énergétique mis au jour

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)