Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Gaza, entre bombardements et espoirs déçus de trêve

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

FRANCE

Un syndicat des pilotes menace de suspendre sa participation à l'enquête

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/08/2011

Le syndicat majoritaire chez les pilotes de ligne ne souhaite plus participer aux investigations sur le crash du vol Rio-Paris. Selon lui, le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) mène une instruction à charge.

AFP - Le SNPL, syndicat majoritaire des pilotes de ligne, a annoncé mercredi son souhait de "suspendre sa participation" à l'enquête sur la catastrophe du vol Rio-Paris, redoutant que celle-ci ne "se transforme en une simple instruction à charge contre l'équipage".

Le syndicat a affirmé que sa confiance dans le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) était "sérieusement entamée", après la révélation par la presse que les enquêteurs ont retiré de leur dernier rapport une recommandation mettant en cause une alarme de l'appareil accidenté, un A330 d'Airbus.

La note d'information du Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (le 27/05)

Se disant "préoccupé par ces graves révélations", le syndicat a donc demandé à son enquêteur de se retirer provisoirement de l'enquête, le temps qu'un certain nombre de points soient éclaircis.

Le SNPL souhaite savoir pourquoi la recommandation sur l'alarme de décrochage ne figure pas dans le dernier rapport officiel publié vendredi. Il se demande également si "d'autres modifications significatives" ont été apportées au rapport, détaille le communiqué.

Mardi soir, des informations de presse rapportaient qu'une recommandation sur l'alarme de décrochage de l'A330, figurant sur une version quasi-définitive du rapport des enquêteurs, avait été retirée de la version officielle, rendue publique vendredi.

Interrogé par l'AFP, le BEA a reconnu que les enquêteurs avaient envisagé une telle recommandation mais qu'ils l'avaient finalement jugée prématurée.

Dans son dernier rapport, le BEA a pointé une série de défaillances de l'équipage, qui n'a pas appliqué les procédures requises face aux deux principaux incidents ayant conduit au crash: le givrage des sondes de mesure des vitesses de marque française Thales et le décrochage de l'appareil.

Le SNPL participe à l'enquête technique sur l'accident, au même titre que le constructeur de l'avion accidenté, Airbus et que la compagnie aérienne, Air France.

Première publication : 03/08/2011

  • VOL RIO-PARIS

    Un nouveau rapport du BEA met en cause la formation des pilotes

    En savoir plus

  • "Vol Paris-Rio : le rapport d’enquête caviardé"

    En savoir plus

  • Enquête du BEA : le rapport de la discorde

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)