Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

SPORT

La FFF et Raymond Domenech trouvent un arrangement à 975 000 euros

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/08/2011

Raymond Domenech touchera 975 000 euros de la part de la Fédération française de football. Cet arrangement met fin à la procédure engagée par l'ex-sélectionneur de l'équipe de France, consécutive à son licenciement après le Mondial-2010.

AFP - Le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët a officialisé jeudi un accord avec Raymond Domenech qui touchera une somme de 975.000 euros brut, ce qui éteint la procédure aux Prud'hommes enclenchée par l'ex-sélectionneur de l'équipe de France après le Mondial-2010.

Ce montant se décompose en 575.000 euros sur la base des années de M. Domenech en fonction à la FFF et 400.000 euros au titre d'une "indemnité transactionnelle supplémentaire" qui prend en considération le préjudice subi par l'ex-sélectionneur, selon M. Le Graët.

"Le dossier Domenech est terminé, s'est félicité M. Le Graët, le président de la FFF. Il a également totalement renoncé à ses 150.000 euros de primes. C'est une excellente décision pour la FFF, je suis très content de cet accord. Ce dossier était très mal engagé pour la fédé et il met un point final à une discussion qui aurait pu durer deux-trois ans".

Cet accord a été ratifié par le comité exécutif de la FFF.

L'ancien sélectionneur des Bleus, limogé pour faute grave après le fiasco du Mondial-2010 réclamait 2,9 millions d'euros.

Il aura donc fallu moins de deux mois à Le Graët, élu président le 18 juin, pour résoudre un conflit employeur/ex-salarié qui embarrassait la FFF depuis près d'un an et risquait d'empoisonner l'atmosphère pendant longtemps encore. L'examen du dossier était programmé le 13 janvier 2012 devant les Prud'hommes de Paris. Et en cas d'appel, l'affaire aurait connu une nouvelle prolongation.

Un tel feuilleton était hors de question pour l'ex-président de l'En Avant Guingamp (EAG), qui avait estimé dès son élection que moins la FFF ferait la Une des journaux mieux ce serait.

Pour Domenech, il s'agissait de tourner humainement la page Knysna, sans toutefois tirer un trait entièrement sur le préjudice qu'il estime avoir subi en tant que salarié après 17 ans d'ancienneté.

Avec le règlement définitif du départ de l'ex-sélectionneur, la FFF tourne ainsi définitivement la page du désastreux Mondial-2010 tournée, lors duquel les Bleus ont été éliminés au 1er tour dans la confusion la plus complète.

Première publication : 04/08/2011

  • FOOTBALL

    Domenech et la FFF dos à dos, l'affaire renvoyée à janvier 2012

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Raymond Domenech reçoit 30 000 euros de la FFF

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Domenech blâme les Bleus grévistes de Knysna

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)