Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Visite d'Emmanuel Macron à Washington : Que peut-il espérer de cette rencontre avec Donald Trump ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sting : "Avec Shaggy, on a presque oublié qu'on enregistrait un disque!"

En savoir plus

FOCUS

Face à une crise des déchets qui s’éternise, des Libanais se mobilisent

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

En savoir plus

L’invité du jour

Martine Landry : "On ne demande pas à accueillir toute la misère du monde mais à prendre notre part"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Rencontre Macron-Merkel à Berlin : une feuille de route pour réformer la zone euro ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Sur l'Europe, "Macron et Merkel rentrent dans le dur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cuba tourne-t-elle vraiment la page de l'ère Castro ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : l'inquiétude des déplacés en Ituri

En savoir plus

Afrique

Le procès de l'ex-ministre de l'Intérieur Habib el-Adly reporté au 14 août

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/08/2011

Le procès de l'ex-chef de la sécurité Habib el-Adly, accusé du meurtre de manifestants durant la révolte de janvier dernier et déjà condamné à 12 ans de prison pour corruption, a été reporté au 14 août. Comme Moubarak, il encourt la peine de mort.

AFP - Le procès pour meurtres de l'ancien ministre égyptien de l'Intérieur, Habib el-Adly, et de six anciens responsables de ses services, a été ajourné au 14 août pour donner aux avocats le temps d'examiner les pièces du dossier.

L'ancien chef de la sécurité, déjà condamné à 12 ans de prison pour corruption, est accusé d'avoir donné l'ordre à la police de tirer sur les manifestants pendant la révolte de janvier/février qui a provoqué la chute du président Hosni Moubarak.

Habib el-Adly est jugé en même temps que M. Moubarak, qui a fait sa première apparition lundi au tribunal, allongé sur une civière, au côté de ses fils Alaa et Gamal, qui comparaissent pour corruption.

Le président déchu et son ancien ministre de l'Intérieur, tous deux inculpés de meurtre avec préméditation, risquent la peine de mort s'ils sont reconnus coupables.

La prochaine audience a été fixée au 15 août pour M. Moubarak.

Première publication : 04/08/2011

  • ÉGYPTE

    La suite du procès d'Hosni Moubarak au Caire renvoyée au 15 août

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Hosni Moubarak, un prévenu pas comme les autres

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Le ramadan aura-t-il raison des révolutionnaires de la place Tahrir ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)