Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Afrique

Le procès de l'ex-ministre de l'Intérieur Habib el-Adly reporté au 14 août

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/08/2011

Le procès de l'ex-chef de la sécurité Habib el-Adly, accusé du meurtre de manifestants durant la révolte de janvier dernier et déjà condamné à 12 ans de prison pour corruption, a été reporté au 14 août. Comme Moubarak, il encourt la peine de mort.

AFP - Le procès pour meurtres de l'ancien ministre égyptien de l'Intérieur, Habib el-Adly, et de six anciens responsables de ses services, a été ajourné au 14 août pour donner aux avocats le temps d'examiner les pièces du dossier.

L'ancien chef de la sécurité, déjà condamné à 12 ans de prison pour corruption, est accusé d'avoir donné l'ordre à la police de tirer sur les manifestants pendant la révolte de janvier/février qui a provoqué la chute du président Hosni Moubarak.

Habib el-Adly est jugé en même temps que M. Moubarak, qui a fait sa première apparition lundi au tribunal, allongé sur une civière, au côté de ses fils Alaa et Gamal, qui comparaissent pour corruption.

Le président déchu et son ancien ministre de l'Intérieur, tous deux inculpés de meurtre avec préméditation, risquent la peine de mort s'ils sont reconnus coupables.

La prochaine audience a été fixée au 15 août pour M. Moubarak.

Première publication : 04/08/2011

  • ÉGYPTE

    La suite du procès d'Hosni Moubarak au Caire renvoyée au 15 août

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Hosni Moubarak, un prévenu pas comme les autres

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Le ramadan aura-t-il raison des révolutionnaires de la place Tahrir ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)