Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

EUROPE

L'ex-Premier ministre Ioulia Timochenko placée en détention provisoire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/08/2011

Vendredi, sur ordre d'un tribunal ukrainien, Ioulia Timochenko a été placée en détention provisoire pour une durée indéterminée. Elle est accusée d'avoir forcé illégalement une compagnie étatique à signer un contrat avec la Russie, en 2009.

REUTERS - Un tribunal ukrainien a ordonné vendredi le placement en détention provisoire de l'ex-Premier ministre Ioulia Timochenko, dont un procureur avait demandé
l'incarcération pendant son procès pour abus de pouvoir.

Le parquet, qui accuse Ioulia Timochenko d'avoir contraint illégalement la compagnie énergétique d'Etat Neftogaz à signer en 2009 un contrat gazier avec la Russie, faisait valoir qu'elle perturbait le déroulement du procès.

L'ancienne égérie de la "révolution orange" de 2004 nie les accusations portées contre elle.

Le juge Rodion Kireïev a dit avoir ordonné la mise en détention de Ioulia Timochenko en raison de sa "violation systématique" des règles judiciaires. Il a ajourné le procès à
lundi prochain sans préciser combien de temps l'ancien Premier ministre serait maintenue en détention.

Un journaliste de Reuters a vu des policiers emmener l'accusée hors de la salle d'audience.

"(Les autorités) ne font qu'étaler leur pouvoir", a déclaré Cherhiy Vlasenko, ancien avocat de Ioulia Timochenko, aux journalistes présents dans la salle d'aucience.

Ioulia Timochenko a rejeté toutes les charges retenues à son encontre en dénonçant un procès politique. Des pays occidentaux ont exprimé leur inquiétude au sujet de cette affaire.

L'accusée risque une peine de sept à dix ans de prison.

Première publication : 05/08/2011

  • UKRAINE

    Le procès Timochenko sonne la fin de la Révolution orange

    En savoir plus

  • UKRAINE

    L'ex-Premier ministre Ioulia Timochenko jugée pour abus de pouvoir

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Motion de censure votée contre le gouvernement Timochenko

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)