Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

FRANCE

Paris ouvre une information judiciaire sur le meurtre des deux Françaises

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/08/2011

Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour "séquestration, assassinats et viols". Il ne s'agit pas de se substituer à la justice argentine, mais d'informer les familles des victimes de l'évolution de l'enquête.

AFP - Une information judiciaire pour "séquestration, assassinats et viols" a été ouverte vendredi par le parquet de Paris sur les meurtres en juillet de deux étudiantes françaises en Argentine, a-t-on appris de source judiciaire.

Un juge d'instruction devait être désigné dans la journée pour superviser cette enquête, dont le but est essentiellement de tenir les familles des deux jeunes femmes informées de l'avancée des investigations en Argentine.

"Une information judiciaire pour séquestration, assassinats et viols a été ouverte", a-t-on indiqué de source judiciaire. "Son but n'est pas de se substituer à la justice argentine mais de permettre aux familles d'avoir une porte d'ouverture sur les enquêtes menées en Argentine", a-t-on précisé.

"L'avantage est que le juge d'instruction qui sera désigné peut obtenir des informations de l'Argentine dans le cadre de l'entraide judiciaire", a-t-on expliqué. "Cette enquête n'a pas pour but d'envoyer des policiers français sur place".

Houria Moumni, 24 ans, et Cassandre Bouvier, 29 ans, ont été retrouvées mortes le 29 juillet sur le site de randonnée du mont San Lorenzo, à 12 km à l'ouest de Salta, dans le nord de l'Argentine.

Sept de leurs proches, qui étaient arrivés mardi à Salta pour identifier les corps des deux jeunes femmes, sont repartis vendredi pour Buenos Aires, où devaient être également acheminées en soirée les deux dépouilles. La date de leur rapatriement en France demeurait inconnue.

Confrontés au manque de preuves, les enquêteurs argentins n'ont pas encore identifié de suspect, mais ils suivent plusieurs pistes en attendant de retrouver des témoins et d'obtenir les résultats des tests ADN qui devraient permettre de faire avancer l'enquête.

Selon les enquêteurs, Cassandre Bouvier a été victime d'un viol avant d'être tuée d'une balle dans le front. Houria Moumni a quant à elle résisté à une tentative de viol et tenté de s'échapper, mais elle est tombée et a reçu une balle dans le dos. Elle a agonisé plusieurs heures avant de succomber.

La justice française peut ouvrir des enquêtes quand ses ressortissants sont victimes d'actes criminels à l'étranger. Cela a récemment été le cas pour l'attentat de Marrakech du 28 avril, ou lors de la mort de deux otages d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Vincent Delory et Antoine de Léocour, tués au Mali en janvier lors d'une opération visant à les libérer.

Le parquet de Paris a été jugé compétent pour ouvrir l'enquête sur le décès des deux jeunes femmes en Argentine car Cassandre Bouvier vivait dans la capitale, selon une source judiciaire. Houria Moumni résidait, elle, à Pantin (Seine-Saint-Denis).

Première publication : 05/08/2011

  • ARGENTINE

    Le nouveau suspect du meurtre des deux Françaises maintenu en détention

    En savoir plus

  • ARGENTINE

    Un suspect arrêté après le meurtre des deux touristes françaises

    En savoir plus

  • ARGENTINE

    Deux touristes françaises assassinées dans le nord de l'Argentine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)