Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : le renseignement a-t-il failli ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : le renseignement a-t-il failli ? (Partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour "triomphal" d'Etienne Tshisekedi à Kinshasa après deux ans de convalescence en Belgique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les blockbusters de l'été : américains et musclés!

En savoir plus

FOCUS

La difficile lutte contre le trafic d’armes en Europe

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Sécurité : quel modèle en Israël ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La ligne Maginot des valeurs européennes"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Garder la foi"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Étienne-du-Rouvray : après le choc, les questions et la polémique

En savoir plus

EUROPE

Le populiste Andrzej Lepper retrouvé mort à Varsovie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/08/2011

Andrzej Lepper, le dirigeant populiste polonais dont la tumultueuse carrière politique avait récemment pris fin à la suite d'un scandale sexuel, a été retrouvé mort à Varsovie ce vendredi. La police évoque la piste du suicide.

AFP - Le leader populiste polonais Andrzej Lepper, 57 ans, ancien vice-Premier ministre, est mort, probablement à la suite d'un suicide, a annoncé vendredi la police.

"Il a été retrouvé mort, pendu, dans son bureau", dans le centre de Varsovie, a indiqué à l'AFP Mariusz Sokolowski, porte-parole de la police.

"Tout semble dire que nous avons affaire à un suicide et que nous pouvons exclure une participation d'autres personnes", a-t-il ajouté se refusant à donner toute indication sur une éventuelle raison d'un tel geste.

La police a été alertée par un des ses collaborateurs, a-t-il encore dit. Ancien directeur d'une ferme d'État communiste, Andrzej Lepper a commencé sa carrière politique en organisant dans toute la Pologne des manifestations de paysans victimes des transformations économiques du pays après la chute du régime dans les années 1990.

A la manière forte des agriculteurs français, cet ancien boxeur et éleveur de cochons bloquait les routes avec des tracteurs ou vidait des trains de produits agricoles étrangers.

Ses actions lui ont valu plusieurs condamnations, notamment pour offense au chef de l'Etat et troubles à l'ordre public dans les années 90.

Véritable tribun populaire, il avait fondé le syndicat paysan Samoobrona (Autodéfense) réunissant principalement les exclus des réformes et qu'il a ensuite transformé en un parti politique.

Samoobrona est entré au parlement en 2001 avec plus de 10% des sièges créant un véritable bouleversement de la scène politique polonaise, avant d'en être éliminé en 2007.

Connu pour son langage cru, allant jusqu'à louer les grands travaux d'Hitler, M. Lepper a été vice-Premier ministre et ministre de l'Agriculture en 2006 et 2007 dans les gouvernements de coalition avec le parti Droit et Justice des frères Kaczynski.

La coalition a éclaté à la suite de divers scandales, notamment politico-sexuels, dans lesquels il a été impliqué.

En 2006, Aneta Krawczyk, une femme de 33 ans, avait publiquement accusé Andrzej Lepper et Stanislaw Lyzwinski, son plus proche collaborateur, de l'avoir forcée à des relations sexuelles en échange d'un emploi dans les structures du parti.

Pour cette affaire, M. Lepper a été condamné en février 2010 à deux ans et trois mois de prison.

Le verdict du tribunal, dont il a fait appel, l'a éliminé de la vie politique du pays.

Première publication : 05/08/2011

COMMENTAIRE(S)