Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

Moyen-orient

Hamas et Fatah reprennent les négociations au Caire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/08/2011

Les services de renseignement égyptiens accueillent à nouveau au Caire le Hamas et le Fatah qui tentent de sceller leur accord de réconciliation. Annoncé en avril, ce plan bute sur le choix du futur chef du gouvernement.

AFP - Le Fatah et le Hamas, les deux principaux groupes palestiniens rivaux, ont repris les négociations dimanche au Caire en vue de la mise en oeuvre de leur accord de réconciliation conclu fin avril, a indiqué l'agence de presse officielle Mena.

Les discussions ont été "positives" et les deux parties ont décidé de se réunir à nouveau début septembre dans la capitale égyptienne, selon la Mena.

Leurs représentants se sont également mis d'accord pour oeuvrer à la libération des prisonniers de chacun des deux mouvements à Gaza et en Cisjordanie, prévue dans l'accord de réconciliation, d'ici la fin du ramadan.

Le Fatah et le Hamas avaient débuté les négociations samedi soir en présence de responsables des services de renseignement égyptiens. La délégation du Fatah était conduite par Azzam al-Ahmad, celle du Hamas par Moussa Abou Marzouk.

Plus tôt, l'un des responsables du Fatah, Sakhr Bssisso, cité par la Mena, avait indiqué que les discussions allaient se focaliser "sur les moyens de mettre en oeuvre l'accord de réconciliation" et notamment sur la formation d'un nouveau gouvernement, sujet le plus sensible de l'accord.

"Nous avons dit plus d'une fois que le gouvernement palestinien que nous voulons former n'est pas un (gouvernement) d'unité nationale ou un gouvernement de coalition", a affirmé le président palestinien Mahmoud Abbas, cité dimanche par l'agence officielle jordanienne Petra, à l'issue d'une rencontre avec le roi Abdallah II.

"Nous souhaitons un gouvernement d'indépendants, un gouvernement de transition", a indiqué M. Abbas, qui a discuté de la réconciliation palestinienne avec le monarque, selon Petra.

Le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zahri, a indiqué à l'AFP samedi que son organisation était "sérieuse en demandant l'application de cet accord (de réconciliation, NDLR) aussi vite que possible". Mais il a ajouté qu'il y avait des obstacles à sa mise en oeuvre, notamment du fait de l'insistance du Fatah à nommer Salam Fayyad comme chef du gouvernement d'unité.

L'accord de réconciliation a finalement été suivi de peu d'effet car les deux parties n'arrivent pas à s'entendre sur le choix du chef du gouvernement.

Le Fatah soutient le Premier ministre Salam Fayyad, favori de la communauté internationale. Mais la formation islamiste s'oppose à sa nomination et est favorable à un Premier ministre issu de la bande de Gaza, qu'elle contrôle.

Depuis leur réconciliation, les deux parties se sont déjà rencontrées à deux reprises, l'Egypte jouant un rôle de bons offices, sans que les négociations aboutissent.

Première publication : 07/08/2011

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    La Ligue arabe va soumettre la demande d'adhésion d'un État palestinien à l'ONU

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Moussa Bezaz, entraîneur de la Palestine : "Jouer à domicile est un premier pas"

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    La finalisation du gouvernement d'union entre le Fatah et le Hamas reportée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)