Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie: à Tataouine, le sit-in continue après les affrontements de lundi

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Arnold Schwarzenegger, Mr Muscle sur la Croisette

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump - Emmanuel Macron : Poignée de main réussie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Robert Pattison surprend dans "Good time" des frères Safdie

En savoir plus

FOCUS

Irak : Kirkouk, laboratoire du vivre ensemble

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Donald Trump : "ceci n'est pas un président"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Moralisation de la vie politique, la boîte de Pandore"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie: Abdelmadjid Tebboune nommé Premier ministre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Mathieu Kassovitz, l'enfant terrible du cinéma français

En savoir plus

TECH 24

Les dernières tendances de la planète hi-tech et l’impact des révolutions numériques sur notre quotidien. Le samedi à 7h45. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 10/08/2011

S’exprimer pour être libre

Cette semaine, Tech 24 s’intéresse au Yallah Film Festival. Ce festival donne la parole aux internautes qui témoignent grâce à leurs téléphones portables de Tunis à Benghazi, en passant par Le Caire ou Damas... Une manifestation qui soulève une question : peut-on être anonyme pour témoigner ?

Yallah, un festival ouvert à tous

La manifestation, dont le nom signifie "en avant", en arabe.aspire à être un espace sur Internet où les activistes pro-démocratie, tels que les jeunes réalisateurs, peuvent partager leurs histoires et expériences du "printemps arabe"...

Le festival, à but non lucratif, ouvre la compétition à trois catégories de vidéos :
Fictions (3 minutes), documentaires (3 minutes) ou encore films mobiles (1 minute). Il est possible d’envoyer sa contribution jusqu'au 19 septembre... La compétition reprendra ses droits à l'automne (29 sept - 15 oct) avant une cérémonie de remise de prix fixée au 19 octobre à l'institut du Monde Arabe à Paris.

Faut-il être anonyme pour mieux témoigner ?

Randi Zuckerberg, la sœur du créateur de Facebook et directrice marketing du réseau social ces six dernières années, a déclaré le 26 juillet que "l’anonymat devait disparaître sur Internet". D’après elle, rapporte le Huffington Post, ce changement permettrait notamment de combattre le cyber-harcèlement.

La réaction des Anonymous

Facebook, qui, comme Google+, a décidé d’authentifier chacun de ses membres, cherche également à mieux cibler ses utilisateurs… Si la sœur de Zuckerberg a, depuis, annoncé qu’elle allait quitter son poste chez Facebook, cette prise de position a valu une réponse cinglante du collectif Anonymous. Et pour cause, sans anonymat, les révolutions arabes n'auraient tout simplement pas été possibles.

Un hymne repris en chœur

On se quitte avec l'hymne de la place Tahrir... Lorsque le chanteur égyptien Amir Eid a posé sa caméra sur la place du Caire le 18 février dernier, il ne pouvait espérer que son clip "La voix de la liberté" soit un tel succès sur YouTube. Sa plus belle victoire : que la chanson soit reprise par les manifestants de son pays à chaque nouveau rassemblement.

Par FRANCE 24

COMMENTAIRE(S)

Les archives

19/05/2017 Festival de Cannes

Cannes sous influence numérique

Réalité virtuelle, VOD, intelligence artificielle… Le numérique s'empare du 70e festival de Cannes. Signe des temps, la toute première polémique a été signée Netflix. Le géant de...

En savoir plus

12/05/2017 Sciences

Les Savants Fous s'invitent en plateau

Le plateau de #Tech24 se transforme en laboratoire. L'association française Les Savants Fous met à portée d'enfant des expériences scientifiques ludiques et interactives. Tester...

En savoir plus

05/05/2017 Technologie

Robots à domicile

Les robots d'aide à la personne débarquent en plateau. Ces assistants à domicile, biberonnés à l'intelligence artificielle et à la reconnaissance faciale, s'installent dans notre...

En savoir plus

28/04/2017 Economie

Les "makers" ont du cœur

Les "makers" sont sur le front de l'urgence humanitaire. Grâce à l'impression 3D notamment, ces professionnels du "do it yourself" peuvent fournir de la fabrication à la demande...

En savoir plus

21/04/2017 Economie

Fintech : comment bancariser les exclus du système financier

Et si la fintech rimait avec inclusion financière ? Alors que plus de 50 % des adultes dans les pays en voie de développement ne sont pas bancarisés, et que la Banque mondiale...

En savoir plus