Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"On ne revient jamais vraiment d'Auschwitz"

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : la situation s'enlise à l'Est

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Spécial Grèce : Dimitris Kourkoulas et Yiorgos Tsipras

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Taux de croissance en Chine : "7,4%, c'est un taux de croissance dont on rêverait!"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ray Lema, musicien engagé

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme en Europe : comment concilier sécurité et libertés ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La loi Macron à l’épreuve de l'hémicycle

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 09/08/2011

Les internautes syriens continuent de témoigner de la répression en cours dans le pays

Les internautes syriens continuent de témoigner de la répression en cours dans le pays. Les réactions en ligne se multiplient après la dégradation de la note de la dette américaine. Un hackeur est poursuivi pour avoir piraté 500 000 comptes Facebook.

La répression se poursuit en Syrie

Bachar Al-Assad semble de plus en plus isolé après que l’Arabie Saoudite, un de ses derniers soutiens, a rappelé son ambassadeur à Damas pour « consultations » et demandé au régime de mettre un terme aux violences à l’encontre des contestataires. Un appel qui intervient alors que la pression internationale s’accroît sur le régime du président syrien. Malgré cela, la répression se poursuit dans le pays où les internautes continuent de témoigner de la situation sur place.

Plusieurs vidéos amateurs difficilement authentifiables ont ainsi fait leur apparition sur les sites de partage pour dénoncer l’intervention de l’armée, dimanche, dans la ville de Deir Ezzor au nord-est de la capitale Damas. Des images sur lesquelles on peut notamment voir des chars et des batteries anti-aériennes stationnés dans différents points stratégiques de la ville. D’autres clips comme ceux-ci permettent également d’entendre les bruits de tirs à l’arme lourde résonner dans différents quartier de Deir Ezzor. 

Et les forces de sécurité fidèles au régime n’hésiteraient pas à tirer directement sur la foule comme le montre cette vidéo filmée dimanche à Idlib lors d’une procession funéraire. Des images impressionnantes qui illustrent le climat particulièrement tendu qui règne actuellement dans le pays.

Une situation qui n’empêche cependant pas les opposants au régime de poursuivre leur mobilisation et d’appeler à la chute du président Al-Assad. Des dizaines de vidéos circulent ainsi en ligne et témoignent des rassemblements quasi quotidiens organisés dans différentes villes du pays comme Alep, Homs ou encore Damas…

Des opposants livrés à eux-mêmes pour se défendre contre le régime mais qui peuvent néanmoins compter sur le soutien du groupe informel de hackeurs « Anonymous ». Ces derniers ont en effet piraté le site web du ministère de la Défense dimanche et adressé un message de solidarité au peuple syrien. Le site était toujours inaccessible lundi matin.

 

États-Unis : réactions à la dégradation de la note de la dette

Alors que la décision de l’agence de notation « Standard and Poor’s » de dégrader, vendredi, la note de la dette américaine inquiète les marchés financiers du monde entier, les réactions d’internautes se multiplient aux Etats-Unis. Des internautes qui n’hésitent pas à pointer du doigt les dirigeants politiques démocrates ou républicains qu’ils tiennent pour responsables de la situation actuelle.

Ainsi sur Twitter, ils sont nombreux à condamner l’attitude des membres du Parti républicain lors des récentes négociations sur le plafonnement de la dette. Et c’est plus particulièrement le Tea Party qui fait les frais de la colère des utilisateurs du site de microblogging qui accusent ses responsables d’être des terroristes économiques prenant en otage l’ensemble des Américains.

Même son de cloches sur le blog « Caffeinated Politics » où l’auteur affirme que les membres du Tea Party ont préféré provoquer une crise financière majeure par intérêt politique plutôt que de s’occuper de l’avenir de millions de citoyens. Une attitude qu’il considère être une véritable trahison à la nation.

Un point de vue que ne partage pas Meredith Jessup dans un article publié sur le site « The Blaze ». La blogueuse explique ainsi que les premiers coupables ne sont autres que Barack Obama et son gouvernement qui n’ont jamais pris au sérieux les risques qui pesaient sur la note de la dette américaine. Elle rappelle notamment que le secrétaire d’Etat au Trésor, Tim Geithner, estimait encore récemment qu’il était impossible que les Etats-Unis perdent leur triple A.

Accusant également Obama d’être le seul responsable de la situation actuelle, l’organisation conservatrice « Let Freedom Ring » a, elle, lancé un site baptisé « The Obama Downgrade ». Les internautes y sont invités à dégrader la note du président américain pour lui faire payer la dégradation de la note de la dette nationale.

 

Illustrer Montréal en vidéo

Utiliser les archives de l’institut national de l’audiovisuel pour raconter la ville de Montréal, c’est ce que propose le concours Montréal Remix. Cette initiative, fruit d’un partenariat entre l’INA, l’Office National du Film du Canada et le site Dailymotion, propose aux internautes d’exprimer leur vision de la ville en utilisant des dizaines d’extraits vidéo mis à leur disposition. Pour les gagnants, des formations en audiovisuel, mais aussi des vols Paris-Montréal.

 

Un hackeur poursuivi après avoir piraté des comptes Facebook

Surnommé le « roi du spam », l’Américain Sanford Wallace est passible d’une peine de prison. Condamné il y a deux ans au civil par la justice américaine à payer une amende de 711 millions de dollars pour avoir piraté les données de 500 000 utilisateurs de Facebook, l’homme doit désormais comparaître devant la cour pénale. A l’issue de ce procès qui commence fin août, Wallace pourrait écoper d’une peine allant jusqu’à 40 ans d'emprisonnement.

 

Vidéo du jour

10 000 photographies et un an et demi de préparation : c’est ce qu’il aura fallu à Ryan Killackey et à sa femme pour réaliser cette vidéo baptisée « A day in California » qui, comme son nom l’indique, invite les internautes à découvrir une journée typique en Californie. Un clip magnifique qui utilise notamment la technique du tilt-shift qui donne l’impression de voir bouger des figurines miniatures alors qu’il s’agit bien de personnes réelles.


 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/01/2015 Réseaux sociaux

Facebook part en guerre contre les fausses informations

Au sommaire de cette édition : Facebook s’attaque aux fausses informations qui circulent sur le réseau social; le film « American Sniper » suscite la polémique sur Internet; et...

En savoir plus

26/01/2015 Réseaux sociaux

Venezuela : le président Maduro critiqué en ligne

Au sommaire de cette édition : opposants et partisans du président vénézuélien s’affrontent par hashtags interposés; les internautes turcs dénoncent une décision de justice; et...

En savoir plus

22/01/2015 Réseaux sociaux

Le hashtag #jesuischarlie inspire les activistes de la planète

Au sommaire de cette édition : le hashtag #JeSuisCharlie inspire les activistes du monde entier; des étudiants canadiens expriment leur colère à l’égard du gouvernement; et un...

En savoir plus

21/01/2015 Réseaux sociaux

Le web argentin réagit à la mort du procureur Alberto Nisman

Au sommaire de cette édition : la Toile argentine réagit à la mort du procureur Alberto Nisman; la vente d’éléphants par le Zimbabwe provoque la polémique; et une vidéo imagine...

En savoir plus

20/01/2015 Réseaux sociaux

Miss Liban critiquée pour une photo avec Miss Israël

Au sommaire de cette édition : Miss Liban est vivement critiquée pour avoir posé en compagnie de Miss Israël; aux Etats-Unis, l’université de Duke provoque la polémique; et un...

En savoir plus