Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Irak : les enfants soldats de l'EI

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola : un an après le début de l'épidémie, quel bilan tirer ?

En savoir plus

DÉBAT

"Islam de France" : comment réformer ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La réponse un peu courte d'Obama à Netanyahou"

En savoir plus

SUR LE NET

Égypte : la Toile se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hollande face au FN"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls veut son "Islam de France"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le professeur Rollin se rebiffe"

En savoir plus

FOCUS

Danemark : comment lutter contre la radicalisation des jeunes ?

En savoir plus

Economie

Wall Street reprend des couleurs dans le sillage des marchés européens

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/08/2011

À l'image de la plupart des marchés européens, Wall Street a été fébrile tout au long de la séance de mardi avant de clôturer en hausse, effaçant partiellement les pertes de la veille. Le Dow Jones gagne 3,98 % et le Nasdaq flambe à +5,29 %.

AFP - La Bourse de New York a clôturé sur un impressionnant rebond mardi, après ses lourdes pertes de la veille, à la suite de l'engagement de la banque centrale américaine en faveur de taux d'intérêt quasi nuls jusqu'en 2013: le Dow Jones a gagné 3,98% et le Nasdaq 5,29%.

Selon des chiffres définitifs, le Dow Jones Industrial Average a grimpé de 429,92 points à 11.239,77 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 124,83 points à 2.482,52 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a avancé de 4,74% (ou 53,07 points) à 1.1172,53 points.

Dans des échanges encore très étoffés, et après de multiples rebondissements, les trois indices ont repris une bonne partie des lourdes pertes cédées lundi, séance au cours de laquelle le Dow Jones avait lâché plus de 600 points.

Ils ont accéléré leurs gains à un rythme effréné dans les toutes dernières minutes de la séance.

Wall Street avait ouvert sur un rebond, les regards fixés vers la banque centrale, dont la réunion ordinaire du comité de politique monétaire prenait des allures de réunion de crise après la récente débâcle des marchés financiers.

La publication de son communiqué en début d'après-midi a déclenché une série de revirements, le Dow Jones abandonnant dans les minutes qui ont suivi jusqu'à plus de 1%, avant de décoller de façon spectaculaire.

"D'un point de vue négatif, les commentaires indiquent que l'économie a encore ralenti tout comme le rythme des embauches. Ce n'est pas quelque chose d'encourageant que l'on a envie d'entendre de la part du président de la Fed", a expliqué Michael James, de Wedbush Morgan Securities.

Mais d'un autre côté, l'institution a annoncé qu'elle allait garder son taux d'intérêt directeur près de zéro "au moins jusque mi-2013" et qu'elle envisageait de nouvelles mesures de relance pour aider l'économie, a souligné l'analyste. C'est la première fois que la Fed prend un engagement aussi précis dans le temps.

Le marché obligataire, qui se repliait fortement avant les annonces de la Fed, a lui aussi bondi, ajoutant à l'envolée qu'il a enregistré face aux incertitudes économiques qui ont poussé les investisseurs à trouver refuge dans les actifs les plus sûrs.

Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 2,182% contre 2,339% lundi soir, et celui du bon à 30 ans à 3,573% contre 3,663%.

Menace sur la zone euro

 

Première publication : 09/08/2011

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Dégringolade des Bourses asiatiques malgré les appels au calme

    En savoir plus

  • FINANCE

    L'once d'or profite de la volatilité des marchés pour atteindre 1 704 dollars

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Barack Obama tente de rassurer les marchés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)