Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Economie

La Banque centrale américaine ne compte pas revoir à la hausse son taux directeur

©

Vidéo par Valentine OBERTI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/08/2011

La banque centrale des États-Unis a décidé de conserver son taux d'intérêt directeur actuel, proche de zéro au moins jusque mi-2013. Cette annonce a plombé Wall Street qui, après un début de séance dans le vert, a replongé dans le rouge.

AFP - La banque centrale des Etats-Unis (Fed) a annoncé mardi qu'elle allait garder son taux d'intérêt directeur près de zéro "au moins jusque mi-2013" et qu'elle envisageait de nouvelles mesures de relance pour aider l'économie.

La Fed a indiqué dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion d'un jour de son comité de politique monétaire que son taux d'intérêt directeur, maintenu entre 0% et 0,25% depuis décembre 2008, devrait rester à ce niveau au moins deux ans encore.

C'est la première fois que la Fed prend un engagement aussi précis. Jusque-là, elle prévoyait de le maintenir à ce niveau "pendant une longue période".

Sur les dix membres du comité de politique monétaire dotés d'un droit de vote, trois "se sont opposés à ce changement".

La Fed a également indiqué que le comité avait réfléchi à de nouvelles mesures de relance. "Le comité a discuté de l'ensemble des outils politiques à sa disposition pour promouvoir une reprise économique plus forte dans un contexte de stabilité des prix", a-t-elle expliqué.

Le détail des mesures envisagées n'a pas été fourni. Il pourrait apparaître dans le compte-rendu de cette réunion que la Fed doit publier fin août.

Ces annonces ont été justifiées par une croissance "considérablement plus lente" qu'attendu et des risques qui "se sont accrus".

La croissance de la première économie mondiale s'est révélée très décevante depuis le début de l'année, à un rythme annuel de moins de 1% au premier semestre, alors que la Fed tablait sur plus de 3% début 2011.

Cette croissance a été nettement insuffisante pour permettre à la banque centrale de remplir sa mission légale, assurer le "niveau maximal d'emploi" aux Etats-Unis.

"Les indicateurs montrent une détérioration de la conjoncture générale sur le marché de l'emploi ces derniers mois, et le taux de chômage a augmenté", a relevé la Fed.

Le communiqué de la banque centrale ne comporte en revanche pas de mention de l'évolution récente des marchés financiers, mis à part pour relever la baisse "récemment" des prix des matières premières, qui devrait selon l'institution apaiser les pressions inflationnistes.

Pour le moment, la Fed a décidé de maintenir la politique qui gouverne ses injections de liquidités dans le système financier: réinvestir quand les titres qu'elle détient parviennent à maturité, afin de garder un niveau constant de soutien à l'économie.

Menace sur la zone euro

 

Première publication : 09/08/2011

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Wall Street reprend des couleurs dans le sillage des marchés européens

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Dégringolade des Bourses asiatiques malgré les appels au calme

    En savoir plus

  • FINANCE

    L'once d'or profite de la volatilité des marchés pour atteindre 1 704 dollars

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)