Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls en quête de confiance face aux députés

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Ligue des champions : un Monaco diminué retrouve l'Europe dix ans après

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama veut envoyer 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

EUROPE

David Cameron convoque les parlementaires pour une réunion de crise

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/08/2011

Revenu à Londres, le Premier ministre David Cameron a annoncé des renforts afin de contrer les émeutes qui touchent les grandes villes du pays. Jeudi, les vacances parlementaires seront interrompues pour une séance consacrée à ces violences.

 

AFP - Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé mardi une réunion du Parlement en session extraordinaire jeudi, en raison des émeutes qui ont secoué la capitale et d'autres villes du pays, ajoutant qu'il ferait "tout ce qui est nécessaire" pour ramener l'ordre.

 

A l'issue d'une réunion de crise à Downing Street, M. Cameron a également annoncé que


Afficher les émeutes en Royaume-Uni sur une carte plus grande

les effectifs policiers à Londres seraient portés de 6.000 à 16.000 hommes dès ce mardi soir.

"Le président de la chambre des Communes est d'accord pour que le Parlement siège une journée jeudi, afin que je m'exprime devant lui et que nous puissions avoir un débat" sur la situation dans le pays, a déclaré le Premier ministre, qui a dû écourter ses vacances en Italie face à la tournure des événements.

Il a vivement condamné "les scènes écoeurantes vues par la population à la télévision et dans les rues". "Des scènes de pillage, de vandalisme, de vols, des scènes où des gens ont attaqué des officiers de police, et même des équipes de pompiers qui étaient en train d'essayer d'éteindre des incendies", a-t-il décrit.

"La population ne doit avoir aucun doute sur le fait que nous ferons tout ce qui est nécessaire pour ramener l'ordre dans les rues et les rendre sûres pour ceux qui respectent la loi", a ajouté M. Cameron dans ce message de fermeté.

Il a indiqué dans la foulée que les effectifs policiers à Londres "seraient portés à 16.000 hommes ce soir comparés aux 6.000 de la nuit dernière".

Les émeutes, qui secouent Londres depuis samedi, ont fait tache d'huile dans la capitale et d'autres villes dans la nuit de lundi à mardi, gagnant notamment Bristol (sud-ouest), Liverpool (nord-ouest) et Birmingham (centre).

Plus de 450 personnes ont été arrêtées à Londres depuis le début des émeutes, dont trois hommes interpellés pour "tentative de meurtre" après avoir blessé deux policiers au volant de leur voiture.

Les forces de l'ordre, très critiquées, ont semblé impuissantes à contenir ces violences, les pires de ce type dans la capitale depuis plus de vingt ans.

Dès la fin de l'après-midi lundi, les forces de l'ordre ont commencé à être harcelées par des groupes de jeunes en plein jour à Hackney (est), à quelques kilomètres du stade olympique.

Violences, pillages et incendies de voitures et de bâtiments ont continué ensuite à gagner du terrain, embrasant les beaux quartiers de Notting Hill et Clapham, ainsi que Peckham (sud), Croydon et Ealing à la périphérie.

Les premiers troubles avaient éclaté samedi soir à Tottenham, un quartier déshérité et multi-ethnique du nord de Londres, à la suite d'une manifestation pour réclamer "justice" après la mort d'un homme de 29 ans, Mark Duggan, tué lors d'un échange de tirs avec la police.

Les résultats des expertises balistiques étaient attendus dans la journée de mardi.

 

 

Première publication : 09/08/2011

  • ROYAUME-UNI

    Les émeutes se propagent dans d'autres villes du pays

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le match amical Angleterre-Pays-Bas annulé en raison des émeutes

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Des quartiers de Londres en proie à de violents affrontements

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)