Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le golfe de Porto, un paradis entre terre et mer

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alexis Michalik, le porteur d’histoires

En savoir plus

REPORTERS

RDC : massacres en toute impunité à Beni

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Grande polémique cherche petit burkini

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Burkini : le piège

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'offensive turque en Syrie se poursuit

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Il faut simplifier les règles du jeu pour les entrepreneurs"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Disparition de Sonia Rykiel, femme libre et "reine du tricot"

En savoir plus

Afrique

Le gouvernement de transition propose une amnistie aux insurgés islamistes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/08/2011

Bien que Mogadiscio ne soit pas encore entièrement sous le contrôle de l'armée, le gouvernement de transition somalien a proposé aux Shebab une amnistie. Les insurgés islamistes ont lâché la plupart de leurs positions dans la capitale ce week-end.

AFP - Le très fragile gouvernement de transition somalien a offert mardi une amnistie aux insurgés islamistes shebab, qui ont abandonné ce week-end la plupart de leurs positions stratégiques à Mogadiscio, a annoncé à l'AFP un porte-parole gouvernemental.

"Nous offrons l'amnistie: +déposez vos armes et munitions, venez rejoindre votre peuple et votre société+", a déclaré un porte-parole du gouvernement (TFG) Abdirahman Osman.

"A ceux qui ont été trompés par leurs commandants, le moment est venu de mettre un terme à la guerre", a-t-il ajouté.

Les shebab, qui contrôlent la majeure partie du sud et du centre de la Somalie, ont juré la perte du gouvernement du président Sharif Cheikh Ahmed, soutenu par la communauté internationale.

Evoquant un changement tactique, ils ont abandonné la plupart de leurs positions stratégiques à Mogadiscio samedi à l'aube au cours d'un retrait soigneusement préparé.

Les force gouvernementales et leurs alliés de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom) tentent depuis de sécuriser les quartiers libérés, leur progression étant entravée par la présence d'un petit nombre d'insurgés qui multiplient les accrochages.

Mardi matin, des tirs d'armes automatiques très sporadiques se faisaient encore entendre dans la capitale, selon un correspondant de l'AFP sur place.

Première publication : 09/08/2011

  • SOMALIE

    Les Shebab ont quitté Mogadiscio

    En savoir plus

  • SOMALIE

    La famine affaiblit et divise les militants shebab

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Cinq morts dans l'attaque d'un camp de déplacés par des hommes armés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)