Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Moyen-orient

En visite à Damas, le chef de la diplomatie turque appelle à la fin de la répression

©

Vidéo par Cyrielle ABEHSERA

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/08/2011

Le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu a, lors d'un entretien avec le président syrien Bachar al-Assad, appelé Damas à mettre fin aux effusions de sang et entamer des réformes démocratiques.

AFP - Le chef de la diplomatie turque, Ahmet Davutoglu, a affirmé avoir discuté avec le président syrien Bachar al-Assad au cours d'un long entretien mardi à Damas des moyens de mettre fin aux effusions de sang dans son pays et de mettre en oeuvre des réformes démocratiques.

"Nous espérons que des mesures seront prises dans les prochains jour pour mettre fin aux effusions de sang et que la voie sera ouverte à un processus de réforme politique", a déclaré M. Davutoglu à l'aéroport d'Ankara, au retour de sa visite d'une journée en Syrie.

"la réunion de la dernière chance"

"Nous avons eu l'occasion de parler de façon claire et nette des mesures à prendre pour que l'armée et le peuple ne se retrouvent pas face à face, que des événements comme ceux survenus à Hama ne se reproduisent pas", a-t-il ajouté, évoquant une discussion "ouverte" de six heures et demie avec le chef de l'Etat syrien, dont trois heures et demie en tête-à-tête.

M. Davutoglu a indiqué avoir tranmsis à M. al-Assad un message écrit du président turc Abdullah Gül et un message oral du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan. Il s'est refusé cependant à fournir des détails sur la teneur de ces messages.

"Les développements, qui surviendront dans les prochains jours, seront décisifs quant aux attentes de la Turquie et du peuple syrien. Nous continuerons de suivre ces développements", a-t-il souligné.

Hama (nord), a été le théâtre de vastes opérations de répression menées par l'armée au cours des derniers jours, faisant plusieurs dizaines de morts, selon des militants des droits de l'homme.

M. Erdogan avait annoncé dimanche que M. Davutoglu transmettrait "avec détermination" au régime de Damas les "messages" d'Ankara "à bout de patience" face à la violence de la répression.

En retour, la conseillère du président Assad, Mme Boussaïna Chaabane, a reproché dimanche à Ankara de ne pas avoir dénoncé les "assassinats sauvages" commis par des "groupes terroristes armés", ajoutant que son pays "a toujours rejeté les tentatives d'ingérence dans ses affaires intérieures".



 

Première publication : 09/08/2011

  • SYRIE

    Ankara, "à bout de patience", dépêche son chef de la diplomatie à Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Bachar al-Assad nomme un nouveau ministre de la Défense

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les chars de l'armée syrienne prennent d'assaut la ville de Deir ez-Zor

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)