Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

  • Un Français enlevé dimanche soir dans l'est de l'Algérie

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

FRANCE

L'agence financière Fitch dégrade une nouvelle fois la note de Chypre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/08/2011

L'agence Fitch Ratings a annoncé mercredi avoir abaissé la note de Chypre de A- à BBB avec perspective négative, alors que le gouvernement a présenté le même jour un plan d'austérité de 600 millions d'euros pour lutter contre son déficit public.

AFP - L'agence de notation financière Fitch a dégradé mercredi la note de la dette à long terme de Chypre, la faisant reculer de deux crans à "BBB", assortie d'une perspective négative, et estimé que le pays aurait besoin d'un plan de sauvetage de l'Union européenne.

Fin juillet, les deux autres grandes agences de notation, Moody's et Standard and Poor's avaient déjà abaissé la note de Chypre de deux crans à "Baa1" pour la première, et d'un cran à "BBB+" pour la deuxième, dans les deux cas avec une perspective négative.

Menace sur la zone euro

"La dégradation de deux crans de la note de Chypre à +BBB+ reflète le dérapage fiscal actuel et à venir", a expliqué Fitch dans un communiqué, ajoutant que le pays, membre de la zone euro, ne pourrait "pas accéder aux marchés internationaux" pour refinancer sa dette.

Dans les conditions actuelles du marché, "Fitch pense que le gouvernement ne pourra pas faire face à ses échéances sans une assistance officielle externe", explique le communiqué, tandis que Chris Pryce, analyste de l'agence, a confirmé par téléphone qu'il s'agissait d'une allusion à un plan de sauvetage européen.

Selon l'agence, les besoins de financement de Chypre seront de 1,1 milliard d'euros avant fin 2011 et de 1,2 milliard d'euros en janvier et février 2012.

Parallèlement, le déficit budgétaire pour 2011 "est désormais près de 7%, et la hausse par rapport aux 4% de la dernière analyse de l'agence en juin ne peut pas être attribuée à l'explosion à la base navale qui a détruit la moitié de la capacité de production énergétique de Chypre", selon le communiqué.

Le 11 juillet, l'explosion d'une cargaison d'armes sur une base navale, qui a fait 13 morts, a détruit la principale centrale électrique du pays. Celle-ci produisait 60% de l'électricité de la République de Chypre, qui couvre les deux tiers de l'île, le tiers restant étant sous occupation turque depuis 1974.

Première publication : 10/08/2011

  • FRANCE

    Nicolas Sarkozy convoque une réunion en urgence sur la crise financière

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    La Banque centrale américaine ne compte pas revoir à la hausse son taux directeur

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Après le rebond de Wall Street, les Bourses passent dans le vert en Asie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)