Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Moyen-orient

L'Inde, le Brésil et l'Afrique du Sud diligentent une mission à Damas

Vidéo par Isabelle DELLERBA

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/08/2011

Au lendemain d'une visite du ministre turc des Affaires étrangères à Damas, le gouvernement syrien attend la visite ce mercredi des représentants d'une mission diplomatique tripartite de l'Inde, du Brésil et de l'Afrique du Sud.

AFP - Une mission de l'Inde, du Brésil et de l'Afrique du sud, qui forment le groupe Ibas, doit transmettre mercredi un message ferme au gouvernement syrien l'appelant à mettre fin à la répression sanglante du régime et au dialogue avec les opposants, a annoncé un porte-parole brésilien.

"Il s'agit d'une initiative des pays de l'Ibas. Le représentant brésilien est déjà à Damas où il doit rencontrer ses homologues. La réunion avec le gouvernement syrien doit avoir lieu mercredi", a dit à l'AFP un porte-parole du ministère brésilien des Affaires étrangères.

Le message que la mission transmettra au gouvernement syrien est la "nécessité de dialogue entre le gouvernement et la population, la nécessité de mettre fin à la violence et de respecter les droits de l'homme", a dit le porte-parole.

La mission aura également pour objectif "de faire un état des lieux de la situation en Syrie et d'évaluer la disposition du gouvernement à dialoguer", a-t-il ajouté.

Les gouvernements sud-africains et indiens ont confirmé de leur côté leur participation à cette mission tri-partite, alors que des négociations étaient en cours à l'ONU sur un projet de résolution condamnant la répression sanglante. Le Brésil, l'Inde et l'Afrique du sud siègent comme membres non permanents au Conseil de sécurité.

Un porte-parole du ministère indien des Affaires étrangères a précisé à l'AFP que la délégation rencontrerait mercredi le chef de la diplomatie syrienne.

Les villes syriennes où ont eu lieu des manifestations
En rouge, les villes où ont eu lieu les plus importantes manifestations et répressions depuis le 15 mars.

Le représentant brésilien est un haut diplomate en charge de l'Afrique et du Moyen-Orient au ministère des Affaires étrangères, Paulo Cordeiro.

M. Cordeiro a souligné dans une interview publiée mardi dans le quotidien brésilien Estado de Sao Paulo, faite depuis Beyrouth juste avant d'embarquer pour Damas, que la mission allait "avoir un dialogue franc et ferme. Il n'est pas acceptable d'utiliser une violence disproportionnée contre des manifestants désarmés".

"Nous voulons aussi encourager le président (Assad) à poursuivre le dialogue qu'il a promis", a ajouté le représentant brésilien.

Selon lui, "il y a une contradiction entre les réformes promises par le président et la violence dans les rues. Le gouvernement dit qu'il s'agit de forces irrégulières armées. Mais les tanks dans les villes et les tirs indiscriminés sont inacceptables", a dit M. Cordeiro.

Le président Assad s'est dit déterminé mardi à mater la contestation populaire alors que la répression a fait 30 nouveaux morts.

Plus de 2.000 personnes, en majorité des civils, ont été tuées depuis le début le 15 mars du mouvement de contestation qui secoue la Syrie, selon des ONG de défense des droits de l'Homme.

Première publication : 10/08/2011

  • SYRIE

    En visite à Damas, le chef de la diplomatie turque appelle à la fin de la répression

    En savoir plus

  • SYRIE

    Ankara, "à bout de patience", dépêche son chef de la diplomatie à Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les chars de l'armée syrienne prennent d'assaut la ville de Deir ez-Zor

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)