Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Air France : les pilotes maintiennent la pression au 4e jour de grève

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Vidéo : à la rencontre des réfugiés syriens exilés en Turquie

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les Taliban responsables du crash d'un hélicoptère américain ont été tués

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/08/2011

L'armée américaine affirme avoir éliminé les Taliban à l'origine du crash d'un hélicoptère militaire de transport de type Chinook. Samedi, l'accident de l'appareil avait coûté la vie à 38 membres américains et afghans des forces spéciales.

REUTERS - Les insurgés talibans qui ont abattu samedi un hélicoptère américain, provoquant la mort de 30 Américains et huit Afghans, ont été "tués par les forces de la coalition", a affirmé mercredi le général américain John Allen, commandant les forces internationales en Afghanistan.

"Aux environs de minuit le 8 août, les forces de la coalition ont tué les insurgés talibans responsables de cette attaque", a déclaré à des journalistes le patron de l'Isaf, la Force internationale d'assistance et de sécurité, au cours d'une vidéo-conférence.

Le groupe de rebelles a été éliminé par une frappe aérienne effectuée par un chasseur-bombardier F16, a précisé le général Allen, qui a succédé mi-juillet au général David Petraeus à la tête des troupes des 48 pays participant à la coalition internationale en Afghanistan.

Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes de la perte de cet hélicoptère lourd de transport mais le général Allen a réaffirmé qu'il semblait s'agir d'un tir de roquette RPG.

Le tireur présumé ainsi qu'un responsable taliban nommé Mullah Mohibullah ont été retrouvés à la suite d'une "chasse à l'homme approfondie" menée par des forces spéciales, a précisé l'Isaf dans un communiqué.

"Les deux hommes essayaient de fuir le pays pour éviter d'être capturés", selon l'Otan, qui précise que plusieurs autres talibans ont été éliminés dans la frappe aérienne.

La perte de cet hélicoptère constitue l'événement le plus meurtrier pour les forces américaines en près de 10 ans de conflit en Afghanistan. Quelque 22 Navy Seals, trois autres membres des forces spéciales de l'Air Force et les cinq membres d'équipage de l'appareil ont été tués.

L'hélicoptère avait été envoyé en appui d'une opération menée par des forces américaines contre un chef taliban, qui a réussi à prendre la fuite, a reconnu le général Allen.

"C'était un tragique incident d'une campagne militaire très difficile", a estimé le général Allen. Mais ce n'est selon lui qu'un "incident isolé au cours d'un conflit où nous faisons d'importantes avancées et des progrès considérables", a-t-il soutenu.

 

Première publication : 10/08/2011

  • AFGHANISTAN

    Le Pentagone et l'Otan enquêtent sur le crash meurtrier de l'hélicoptère

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Des dizaines de soldats tués lors d'une attaque revendiquée par les Taliban

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Treize morts dans un attentat suicide revendiqué par les Taliban

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)