Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

Asie - pacifique

Les Taliban responsables du crash d'un hélicoptère américain ont été tués

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/08/2011

L'armée américaine affirme avoir éliminé les Taliban à l'origine du crash d'un hélicoptère militaire de transport de type Chinook. Samedi, l'accident de l'appareil avait coûté la vie à 38 membres américains et afghans des forces spéciales.

REUTERS - Les insurgés talibans qui ont abattu samedi un hélicoptère américain, provoquant la mort de 30 Américains et huit Afghans, ont été "tués par les forces de la coalition", a affirmé mercredi le général américain John Allen, commandant les forces internationales en Afghanistan.

"Aux environs de minuit le 8 août, les forces de la coalition ont tué les insurgés talibans responsables de cette attaque", a déclaré à des journalistes le patron de l'Isaf, la Force internationale d'assistance et de sécurité, au cours d'une vidéo-conférence.

Le groupe de rebelles a été éliminé par une frappe aérienne effectuée par un chasseur-bombardier F16, a précisé le général Allen, qui a succédé mi-juillet au général David Petraeus à la tête des troupes des 48 pays participant à la coalition internationale en Afghanistan.

Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes de la perte de cet hélicoptère lourd de transport mais le général Allen a réaffirmé qu'il semblait s'agir d'un tir de roquette RPG.

Le tireur présumé ainsi qu'un responsable taliban nommé Mullah Mohibullah ont été retrouvés à la suite d'une "chasse à l'homme approfondie" menée par des forces spéciales, a précisé l'Isaf dans un communiqué.

"Les deux hommes essayaient de fuir le pays pour éviter d'être capturés", selon l'Otan, qui précise que plusieurs autres talibans ont été éliminés dans la frappe aérienne.

La perte de cet hélicoptère constitue l'événement le plus meurtrier pour les forces américaines en près de 10 ans de conflit en Afghanistan. Quelque 22 Navy Seals, trois autres membres des forces spéciales de l'Air Force et les cinq membres d'équipage de l'appareil ont été tués.

L'hélicoptère avait été envoyé en appui d'une opération menée par des forces américaines contre un chef taliban, qui a réussi à prendre la fuite, a reconnu le général Allen.

"C'était un tragique incident d'une campagne militaire très difficile", a estimé le général Allen. Mais ce n'est selon lui qu'un "incident isolé au cours d'un conflit où nous faisons d'importantes avancées et des progrès considérables", a-t-il soutenu.

 

Première publication : 10/08/2011

  • AFGHANISTAN

    Le Pentagone et l'Otan enquêtent sur le crash meurtrier de l'hélicoptère

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Des dizaines de soldats tués lors d'une attaque revendiquée par les Taliban

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Treize morts dans un attentat suicide revendiqué par les Taliban

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)