Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

EUROPE

David Cameron prône la plus grande fermeté face aux émeutiers

Vidéo par Clovis CASALI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/08/2011

Le Premier ministre britannique a réaffirmé que les autorités ne laisseraient "pas un climat de peur s'instaurer dans [les] rues". Après quatre nuits de chaos, le calme est revenu dans le pays, quadrillé par les forces de police.

AFP - Les émeutes qui ont secoué Londres et d'autres villes anglaises pendant quatre nuits n'ont rien à voir avec la politique mais ont été motivées par la volonté de voler, a affirmé le Premier ministre britannique David Cameron jeudi à Londres.

Il ne s'agit "pas de politique, ni de manifestation mais de vol", a déclaré M. Cameron. "Nous ne laisserons pas un climat de peur s'instaurer dans nos rues", a-t-il ajouté devant le Parlement britannique, réuni en session extraordinaire au sujet des pires émeutes urbaines qu'ait connues le pays depuis des décennies.

Les émeutes au Royaume-Uni
Les villes britanniques secouées par des émeutes depuis le 6 août 2011. (Crédit : France 24).

Le Premier ministre n'a pas exclu le recours à l'armée dans le futur.

"Des personnes ont soulevé la question de l'armée. (...) Ma responsabilité est de veiller à ce qu'on regarde toute éventualité, y compris si il y a des tâches que l'armée peut assurer et qui laisserait les mains libres à la police sur la ligne de front", a assuré M. Cameron.

La mort d'un homme, tué par la police la semaine dernière à Londres, a été "utilisé comme excuse par des voyous opportunistes dans des gangs, d'abord à Tottenham (quartier du nord de la capitale), puis dans tout Londres et ensuite dans les autres villes" du pays, a ajouté le Premier ministre conservateur

"C'est de la criminalité pure et simple. Et il n'y a pas d'excuse pour cela", a-t-il insisté. "On ne supportera pas cela dans notre pays", a-t-il prévenu.

"La criminalité a un contexte, a-t-il ajouté. Ce n'est pas un problème de pauvreté mais de culture. Une culture de violence, de manque de respect vis-à-vis de l'autorité."

Le Premier ministre a par ailleurs assuré que les victimes des émeutes recevraient des compensations. "Si votre gagne-pain ou vos biens ont été endommagés, nous vous indemniserons", a-t-il affirmé, annonçant la création d'un fonds de 22 millions d'euros (32 millions de dollars) pour venir en aide aux commerçants victimes des violences.

M. Cameron a aussi reconnu qu'il y avait eu "trop peu" de policiers mobilisés au début des émeutes. Mais "la riposte a été bonne" au final, a-t-il ajouté, en faisant référence au calme qui a régné dans la nuit de mercredi à jeudi dans le pays.

"Nous n'arrêterons pas (la riposte) tant que l'ordre n'est pas totalement rétabli dans nos rues", a-t-il insisté, précisant que les personnes reconnues coupables de participation aux émeutes "devaient s'attendre à aller en prison".

Des violences ont secoué pendant quatre nuits consécutives Londres et d'autres villes anglaises, où de nombreux commerces ont été pillés et plusieurs bâtiments incendiés. Elles ont fait quatre morts et au moins un blessé grave. Pour la première fois depuis le début samedi des violences, la nuit de mercredi à jeudi a été calme dans le pays, où un important dispositif policier et la pluie semblent avoir dissuadé les émeutiers.

"il y a des jeunes qui ne trouvent pas leur place"

 

Première publication : 11/08/2011

  • ROYAUME-UNI

    Première nuit sans émeutes dans l'ensemble du pays

    En savoir plus

  • PREMIER LEAGUE

    Le match entre Tottenham et Everton reporté en raison des émeutes

    En savoir plus

  • Les médias britanniques font la chasse aux émeutiers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)