Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

FRANCE

La croissance française au point mort au deuxième trimestre 2011

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/08/2011

L'économie française a subi une nette décélération au deuxième trimestre 2011 la conduisant à la stagnation. Selon les statistiques de l'Insee, le PIB français n'a pas varié par rapport au premier trimestre de cette année.

AFP - La croissance de l'économie française a été nulle (0,0%) au deuxième trimestre 2011 après une "vive" progression au premier trimestre (+O,9%), a annoncé l'Institut national de la statistique (Insee) vendredi dans un communiqué.

Ce chiffre confirme une nette décélération de l'activité, anticipée par les analystes, même si la Banque de France s'attendait encore à une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 0,2% pour ce trimestre dans ses prévisions de lundi dernier.

Cette estimation de la croissance était attendue avec d'autant plus d'intérêt à Bercy, qu'elle doit donner le "la" d'un budget 2012 dont le cadrage s'annonce particulièrement épineux en pleine tempête boursière.

Les dépenses de consommation des ménages ont reculé au deuxième trimestre (-0,7% après +0,4%), tandis que la formation brute de capital fixe (FBCF), autrement dit l'investissement, a décéléré légèrement (+0,9% après +1,2%).

Globalement, la demande intérieure finale (hors stocks) a contribué négativement à l’évolution du PIB (-0,2 point après +0,5 point), toujours selon l'Insee.

Les importations se sont repliées (-0,9% après +3,1%), alors que les exportations ont stagné (0,0% après +1,8%). En conséquence, le solde commercial a contribué positivement à la croissance du PIB (+0,3 point après -0,5 point).

Les variations de stocks des entreprises n'ont en revanche aucunement contribué à la variation de l’activité au deuxième trimestre, après avoir apporté +0,8 point de croissance du premier trimestre.

La production totale de biens et services a été stable au deuxième trimestre, après un premier trimestre "très dynamique" (+1,4 %). La production manufacturière a reculé dans le même temps de 0,6 % après avoir progressé de 2,9 % au premier trimestre, la plus forte hausse depuis l’été 1968. Toutes les branches se sont repliées, à l’exception de l’industrie agro-alimentaire.

La production de l’ensemble des services a également décéléré (+0,3 % après +1,1 %). Cet infléchissement concerne lui aussi toutes les branches, notamment celle des services aux entreprises.
 

Première publication : 12/08/2011

  • FRANCE

    La croissance repart mais l'emploi ne suit pas

    En savoir plus

  • MARCHÉS

    Paris, Bruxelles, Rome et Madrid restreignent les ventes à découvert

    En savoir plus

  • MARCHÉS

    Face à la crise, comment bien placer son argent ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)