Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : les prestations sociales gelées jusqu'en octobre 2015

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

  • En direct : le président sortant Bouteflika a voté en fauteuil roulant

    En savoir plus

  • Nigeria : confusion autour du sort des 129 lycéennes enlevées par des islamistes

    En savoir plus

  • Crise ukrainienne : Poutine s'adresse aux Russes, les diplomates réunis à Genève

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

Economie

L'indice CAC 40 confirme sa hausse, tranquillisé par les mesures anti-spéculation

©

Vidéo par Natacha VESNITCH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/08/2011

Porté par les mesures politiques pour restreindre la spéculation, la Bourse de Paris a clôturé en forte hausse (+4,02 %). En Europe, les marchés ont suivi une progression similaire, après une semaine chaotique.

AFP - La Bourse de Paris a terminé dans le vert vendredi pour le deuxième jour consécutif, l'indice CAC 40 prenant 4,02%, porté par le rebond des valeurs financières alors que les décisions politiques pour restreindre la spéculation ont apaisé le climat d'incertitude.

Le CAC 40 a gagné 124,22 points à 3.213,88 points, dans un volume d'échanges modéré de 4,84 milliards d'euros.

"un petit choc psychologique"

"Les volumes sont plus faibles depuis l'interdication des ventes à découvert", a commenté Yves Marçais, vendeur d'action chez Global Equities. La veille, le volume d'échanges atteignait 7,644 milliards d'euros.

Jeudi, l'Autorité des marchés financiers (AMF), gendarme de la Bourse, avait interdit les ventes à découvert sur les valeurs financières cotées à Paris pour une durée de 15 jours.

Sont concernées par l'interdiction Axa, April Group, BNP Paribas, CIC, CNP Assurances, Crédit Agricole, Euler Hermès, Natixis, Paris Ré, Scor et Société Générale, a précisé l'AMF.

Ce mécanisme spéculatif consiste à emprunter un actif dont on pense que le prix va baisser et à le vendre, avec l'espoir d'empocher une forte différence au moment où il faudra le racheter pour le rendre au prêteur.

Par ailleurs, les investisseurs ont été rassurés par les signaux politiques envoyés au marché. "Jusqu'à mercredi il y avait beaucoup d'incertitudes mais depuis hier, on note des mouvements plus positifs des politiques", a estimé M. Marçais.

Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont annoncé qu'ils allaient se réunir mardi pour évoquer la réforme de la gouvernance de la zone euro.

Sur la cote, toutes les valeurs du CAC 40 ont fini en hausse.

Les investisseurs ont notamment acheté massivement des valeurs du secteur financier, devenues de bonnes affaires après leur chute vertigineuse de mercredi. Ainsi, Société Générale a bondi de 5,65% à 24,30 euros et BNP Paribas de 4,21% à 37,22 euros.


Menace sur la zone euro

Première publication : 12/08/2011

  • ZONE EURO

    Berlin invite les Européens à interdire les ventes à découvert

    En savoir plus

  • ÉCONOMIE

    La croissance française au point mort au deuxième trimestre 2011

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    La France peut-elle perdre à son tour sa note AAA ?

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)