Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Reportage : le pape François fait sa révolution au Vatican

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

SUR LE NET

La disparition du vol d'AirAsia bouleverse la Toile

En savoir plus

L'ENTRETIEN

RD Congo : enquête au cœur du parc des Virunga

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

La Suède : un modèle pour tous ? (partie 2)

En savoir plus

SUR LE NET

Des opérateurs indépendants au secours des campagnes françaises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il neige en hiver"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Disparition du vol AirAsia : un coup dur pour la compagnie low-cost

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Afghanistan : treize ans d'échecs"

En savoir plus

SPORT

Le PSG se rassure, Toulouse prend les rênes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/08/2011

Toulouse et Caen ont pris la tête de la Ligue 1 samedi lors de la 2e journée de Ligue 1, alors que le Paris Saint-Germain a décroché son premier point de la saison à Rennes (1-1) et Lyon calé contre Ajaccio à Gerland (1-1).

REUTERS - Toulouse et Caen ont pris la tête de la Ligue 1 samedi à l'issue de la deuxième journée, marquée également par le match nul obtenu par le Paris Saint-Germain à Rennes (1-1).

 
Avec 12 buts en six matches, et avant Valenciennes-Brest disputé en soirée, la journée à été beaucoup moins prolifique que lors de l'ouverture de la saison il y a une semaine (31 buts en 10 rencontres).
 
Mais, faute d'un festival offensif, les spectateurs ont pu assister, comme souvent lors de confrontations serrées, à quelques prestations remarquées de la part des gardiens.
 
Ce fut le cas notamment à Lyon, où l'OL s'est longtemps heurté au brio de l'international mexicain Guillermo Ochoa, impeccable dans les buts ajacciens.
 
Copieusement dominé, le promu corse a même failli créer la surprise en ouvrant le score peu avant l'heure de jeu par Frédéric Sammaritano, face à des joueurs lyonnais qui avaient peut-être un peu en tête le délicat match de barrage qui les attend mardi à domicile en Ligue des champions face aux Russes du Rubin Kazan.
 
Les hommes de Rémi Garde se sont une nouvelle fois sortis de ce mauvais pas à sept minutes de la fin grâce à leur buteur maison, Lisandro.
 
Avec Ochoa, un autre gardien étranger nouveau venu dans la Ligue 1 s'est aussi mis en vedette : le portier italien Salvatore Sirigu a multiplié les exploits dans les buts du Paris Saint-Germain, qui a bien failli obtenir sa première victoire de la saison face à Rennes.
 
Gameiro ouvre son compteur
 
Kevin Gameiro a en effet ouvert son compteur buts à la 73e minute, mais Rennes, leader après la première journée, a arraché le partage des points à deux minutes de la fin du temps réglementaire par Jonathan Pitroipa.
 
Erratique à domicile le week-end dernier face à Sedan, le PSG a montré cette fois un visage séduisant, notamment grâce à Mathieu Bodmer, préféré d'entrée par l'entraîneur Antoine Kombouaré à Guillaume Hoarau.
 
Vainqueur en ouverture à Ajaccio 2-0, Toulouse s'est imposé sur ses terres sur le même score samedi aux dépens du promu Dijon, qui pointe déjà à la dernière place avec sept buts encaissés pour un seul marqué.
 
On n'est jamais trahi que par les siens: Sochaux en a fait l'amère expérience sur son terrain de Bonal, où il est difficile de venir chercher des points.
 
C'est pourtant ce qu'a fait Caen, victorieux grâce à deux buts signés Romain Hamouma, un joueur issu du centre de formation doubiste, et Pierre-Alain Frau, lui aussi ancien Sochalien.
 
Dans les deux autres matches du jour, Bordeaux a arraché un nul méritoire à Lorient, Henrique répliquant pour les Girondins dans les arrêts de jeu à l'ouverture du score par Yann Jouffre, tandis que Saint-Etienne venait à bout de Nancy grâce à une réalisation tardive de Sylvain Marchal (89e).
 
 

Première publication : 13/08/2011

  • FOOTBALL

    Le PSG rate son début de championnat, Lyon en profite

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le championnat de France de football reprend ses droits

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Javier Pastore, l'homme qui vaut 42 millions d'euros

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)