Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 16/08/2011

"Qui aime bien châtie bien?"

Presse internationale, Mardi 16 août. A voir dans la presse internationale ce matin, le rendez-vous entre Nicolas Sarkozy et Angela Merkel pour parler de la crise financière en Europe, la 26ème édition des JMJ à Madrid, et l’avertissement martial de David Cameron aux casseurs.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec le rendez-vous qui a lieu aujourd’hui à Paris entre Angela Merkel et Nicolas Sarkozy pour aborder la question de la crise financière en Europe.
 
C’est un rendez-vous qui a avant tout pour objectif de rassurer les marchés sur la cohésion du couple franco-allemand, puisque l’instauration d’un gouvernement économique européen reste un sujet tabou, tout comme la question des euro-obligations et pour cause: pour les moment, les Français ne sont pas très enthousiastes, et les Allemands ne veulent pas en entendre parler.
Pour vous donner une petite idée de leur position sur la question, je vous propose de jeter un coup d’œil à ce qu’en dit ce matin le site du journal Die Welt: ce projet d’eurobonds n’est rien d’autre qu’un «cadeau empoisonné», «Giftpille» en version originale.
 
Et puis on passe en Espagne où débute aujourd’hui de la 26ème édition des Journées mondiales de la Jeunesse, à Madrid.
A voir pour commencer dans The International Herald Tribune, qui revient sur le fait que le coût de leur organisation mécontente une bonne partie des Espagnols en ces temps de crise - et pas seulement ceux qui se disent laïcs: une partie du clergé trouve en effet le prix de ce rendez-vous «scandaleux», je cite, et estime que tout cela risque, en définitive, de «discréditer l’Eglise».
 
C’est une critique qu’on retrouve également dans El Pais, qui établit cependant une petite nuance avec cette critique du mouvement des Indignés, les premiers à avoir critiqué ces Journées mondiales de la jeunesse, et ont perdu toute crédibilité en condamnant purement et simplement les JMJ : «qui sont-ils pour se poser en arbitres du bien et du mal ? pourquoi auraient-ils le droit de monopoliser l’espace public ?», interroge El Pais.
 
Du côté de la presse anglo-saxonne, on revient sur l’intervention, hier, du premier ministre David Cameron au sujet des émeutes qui ont secoué le Royaume-Uni ces derniers jours.
Une intervention plutôt martiale ou à tout le moins sans concession vis-à-vis des casseurs, qui fait la Une The Independent et la Une du Guardian, avec ce titre: «Tough love and tougher policing», «qui aime bien châtie bien».
A voir également dans les pages intérieures du Guardian, la façon dont les magistrats anglais ont reçu l’ordre de ne pas appliquer les condamnations habituelles mais d’appliquer des peines plus sévères à l’égard des casseurs, des voleurs, dont les actes ont été requalifiés en pillage.
 
Et on termine avec la décision au Japon de transférer la tutelle sur l’agence de sûreté nucléaire du ministère du commerce à celui de l’environnement.
C’est à voir rapidement dans The Guardian, qui nous explique que cette démarche qui a l’air purement administrative reflète en réalité la volonté d’empêcher l’agence de sûreté nucléaire d’être l’objet de manipulations des entreprises énergétiques japonaises: «enfin!, écrit The Guardian, après plus d’un demi-siècle, la promotion et le contrôle de l’énergie nucléaire seront désormais l’affaire de deux autorités séparées».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus

18/01/2017 Brexit

"Brexit et météo : le froid s'installe"

"Ressenti" est le mot à la Une de la revue de presse française de ce mercredi. Il y a le ressenti des journaux après le choix d'un Brexit radical décidé hier par Theresa May. Il...

En savoir plus

17/01/2017 Revue de presse internationale

"Le Royaume-Uni libéré, délivré"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 17 janvier, le discours très attendu de Theresa May sur le Brexit et la réaction des Européens aux critiques de Donald...

En savoir plus