Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Compatriotes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manifestations: les dangers de l'interdiction

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La poudrière de Ghardaïa et solidarité interconfessionnelle à Bangui

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Eric Clapton - JJ Cale : l’hommage d’une légende à une autre

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Dominique Cerutti, directeur-général d'Euronext

En savoir plus

FOCUS

La surpêche de thon rouge contraint le Japon à l’action

En savoir plus

DÉBAT

Proche-Orient : comment contrer la spirale de violence ?

En savoir plus

  • Vol MH17 : les séparatistes ukrainiens ont remis les boîtes noires à la Malaisie

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

  • Les chrétiens fuient Mossoul, "un crime contre l'humanité" selon l'ONU

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne tente de reprendre le contrôle de Donetsk

    En savoir plus

  • Didier Drogba tout proche d’un retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Gaza : le Conseil de sécurité de l'ONU appelle à un cessez-le-feu immédiat

    En savoir plus

  • Cette presse égyptienne qui soutient Israël contre le Hamas

    En savoir plus

Economie

La croissance européenne tourne au ralenti

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/08/2011

Plombée par les difficultés rencontrées par plusieurs de ses membres, la zone euro accuse un net ralentissement de sa croissance économique au second trimestre 2011. Le PIB de la zone n'a augmenté que de 0,2 % entre avril et juin.

AFP - La croissance économique a nettement ralenti au deuxième trimestre dans la zone euro, plombée par les difficultés des pays les plus fragiles ainsi que par le coup d'arrêt subi par la France et l'Allemagne.

Selon une première estimation publiée mardi par l'office européen des statistiques Eurostat, le Produit intérieur brut (PIB) de la zone euro n'a augmenté que de 0,2% d'avril à juin.

Plusieurs économistes s'attendaient à un ralentissement au deuxième trimestre estimant que la croissance allait s'effriter en France et en Allemagne, après un premier trimestre solide, mais ce chiffre est ressorti plus fort que prévu.

Les économistes interrogés par Dow Jones Newswires espéraient en moyenne une progression du Produit intérieur brut (PIB) de 0,3% au deuxième trimestre.

Ce décalage provient du ralentissement plus fort qu'attendu de la croissance allemande: le produit intérieur brut du pays n'a augmenté que de 0,1% au deuxième trimestre contre 0,4% attendu.


L'Allemagne a donc fait à peine mieux que la France, qui a connu une croissance nulle au deuxième trimestre (0%), selon des chiffres publiés vendredi.

En conséquence, les prévisions officielles de croissance de l'économie française, devenues trop optimistes, devront "vraisemblablement" être revues à la baisse, affirme mardi le quotidien Les Echos, citant l'entourage du président Nicolas Sarkozy.

La publication de la croissance en zone euro confirme les craintes des marchés alors que la zone euro reste engluée dans la crise de la dette et doit se convertir à l'austérité.

Une réunion consacré aux réponses à apporter à la crise européenne se tient mardi à Paris entre Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel.

Crédit photo : Eugène Regis/Flickr
 

Première publication : 16/08/2011

  • ZONE EURO

    LA BCE s'engage à racheter davantage de dette publique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)