Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Irak : les enfants soldats de l'EI

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président tchadien promet "d'anéantir boko haram"

En savoir plus

FACE À FACE

Hollande : pas de "solution magique" contre le chômage

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La locomotive chinoise ralentit

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fessée : une tradition française?

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : accord en vue ?

En savoir plus

DÉBAT

Fessée : la France se prend une claque par le Conseil de l'Europe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Quel homme noir a un job stable pendant 4 ans ?"

En savoir plus

FOCUS

À Toulon, la communauté musulmane tente de lutter contre "l'islamalgame"

En savoir plus

Economie

La croissance européenne tourne au ralenti

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/08/2011

Plombée par les difficultés rencontrées par plusieurs de ses membres, la zone euro accuse un net ralentissement de sa croissance économique au second trimestre 2011. Le PIB de la zone n'a augmenté que de 0,2 % entre avril et juin.

AFP - La croissance économique a nettement ralenti au deuxième trimestre dans la zone euro, plombée par les difficultés des pays les plus fragiles ainsi que par le coup d'arrêt subi par la France et l'Allemagne.

Selon une première estimation publiée mardi par l'office européen des statistiques Eurostat, le Produit intérieur brut (PIB) de la zone euro n'a augmenté que de 0,2% d'avril à juin.

Plusieurs économistes s'attendaient à un ralentissement au deuxième trimestre estimant que la croissance allait s'effriter en France et en Allemagne, après un premier trimestre solide, mais ce chiffre est ressorti plus fort que prévu.

Les économistes interrogés par Dow Jones Newswires espéraient en moyenne une progression du Produit intérieur brut (PIB) de 0,3% au deuxième trimestre.

Ce décalage provient du ralentissement plus fort qu'attendu de la croissance allemande: le produit intérieur brut du pays n'a augmenté que de 0,1% au deuxième trimestre contre 0,4% attendu.


L'Allemagne a donc fait à peine mieux que la France, qui a connu une croissance nulle au deuxième trimestre (0%), selon des chiffres publiés vendredi.

En conséquence, les prévisions officielles de croissance de l'économie française, devenues trop optimistes, devront "vraisemblablement" être revues à la baisse, affirme mardi le quotidien Les Echos, citant l'entourage du président Nicolas Sarkozy.

La publication de la croissance en zone euro confirme les craintes des marchés alors que la zone euro reste engluée dans la crise de la dette et doit se convertir à l'austérité.

Une réunion consacré aux réponses à apporter à la crise européenne se tient mardi à Paris entre Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel.

Crédit photo : Eugène Regis/Flickr
 

Première publication : 16/08/2011

  • ZONE EURO

    LA BCE s'engage à racheter davantage de dette publique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)