Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Economie

Obama annonce un nouveau plan de croissance économique pour septembre

Vidéo par Margaux DUQUESNE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/08/2011

En Iowa dans le cadre d'une tournée, le président américain Barack Obama, en baisse dans les sondages, a assuré qu'il présenterait un nouveau plan pour soutenir l'économie et l'emploi aux États-Unis dès la rentrée.

REUTERS - Barack Obama a annoncé lundi qu'il présenterait à la rentrée un plan pour soutenir l'économie et l'emploi aux Etats-Unis.

Quand le Congrès reprendra ses travaux en septembre, "je présenterai un plan très détaillé pour relancer l'économie, créer des emplois et contrôler notre déficit", a déclaré le président américain dans l'Iowa au premier jour d'une tournée dans le Middle West.

"Barack Obama doit avoir les oreilles qui sifflent"

Barack Obama, dont la cote de popularité est descendue à son niveau le plus bas depuis le début de son mandat, à 39%, dans un sondage Gallup publié samedi, est pressé au sein même de son propre camp d'annoncer des mesures contre le chômage, enjeu majeur de l'élection présidentielle de novembre 2012.

Sa tournée dans le MidWest, du Minnesota à l'Illinois en passant par l'Iowa, marque son entrée sérieuse dans la campagne et doit lui permettre de tester son organisation et le soutien dont il bénéficie dans l'Amérique profonde. Il avait remporté ces trois Etats lors de sa victoire en novembre 2008.

Pour soutenir l'emploi, Barack Obama propose de prolonger les réductions d'impôts prélevés sur les salaires, de conclure des accords de libre-échange et de promouvoir des grands travaux.

Mais le président a les mains liées par les divisions du Congrès depuis les législatives de novembre dernier, qui ont vu l'opposition républicaine s'emparer de la majorité à la Chambre des représentants.

Les républicains, influencés par la percée du mouvement ultra-conservateur du Tea Party, s'opposent à l'idée de hausses d'impôts pour réduire les déficits ou à de nouvelles dépenses pour relancer l'économie.

Barack Obama profite de sa tournée dans le MidWest pour se démarquer du Congrès, dont la popularité est bien plus basse que la sienne. L'opinion américaine a majoritairement désapprouvé l'absence de compromis entre les élus lors du débat marathon sur le relèvement du plafond de la dette, qui a failli placer début août les Etats-Unis en défaut de paiement.

Devant son auditoire du Minnesota, le président américain a mentionné un débat qui a eu lieu la semaine dernière entre huit prétendants républicains à la présidentielle.

Il a relevé qu'aucun d'entre eux n'acceptait d'envisager ne serait-ce qu'une hausse d'un dollar de recettes gouvernementales pour 10 dollars de baisses des dépenses. "Cela dépasse le sens commun", a estimé Barack Obama.

 

Première publication : 16/08/2011

  • ÉTATS-UNIS

    La réforme du système de santé américain jugée inconstitutionnelle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)