Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bioéthique : coup d'envoi de 6 mois de débats

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Sénégal-Casamance, toutes les autorisations de coupe de bois suspendues

En savoir plus

POLITIQUE

Notre-Dame-des-Landes : une décision moins risquée pour l’exécutif ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : sur le tapis rouge du dernier film de Spielberg, "Pentagon Papers"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Péninsule coréenne : la diplomatie des Jeux olympiques fait "fondre la glace"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Aux États-Unis, l'ardoise fiscale s’alourdit pour Apple

En savoir plus

FOCUS

Moyen-Orient : enquête sur le phénomène galopant des tempêtes de sable

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Sommet franco-britannique : la "diplomatie du tapis"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement abandonne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 18/08/2011

"Tolérance zéro pour les casseurs"

Presse internationale, Jeudi 18 août. A voir dans la presse internationale ce matin, la libération du militant anti-corruption indien Anna Hazare, après la vague de mécontentement que son arrestation a soulevée. Et aussi: les lourdes condamnations des casseurs anglais, et Angela Merkel en Mercedes.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec The Wall Street Journal, qui revient ce matin sur les manifestations qui ont eu lieu un peu partout hier en Inde pour protester contre l’arrestation d’Anna Hazare, ce militant qui entend faire pression sur le gouvernement indien pour qu’il lutte davantage contre la corruption en Inde et qui y pour parvenir a décidé de faire une grève de la faim - ce qui lui a valu d’être jeté en prison.
Son arrestation a soulevé une vague d’émotion dans le pays, et c’est cette colère qui fait la Une du Wall Street Journal, avec la photo de manifestants qui ont protesté contre le fait qu’on puisse emprisonner un citoyen pour avoir protesté pacifiquement.
 
Des manifestants qui ont été entendus, puisque l’Etat indien a reculé et décidé de faire libérer aujourd’hui Anna Hazare.
L’activiste et le gouvernement de Manmohan Singh se sont mis d’accord sur un compromis: le militant va sortir de prison et il va avoir le droit de jeûner, mais pour 15 jours seulement.
Anne Hazare qui a toujours eu en réalité le dessus dans cette affaire: c’est à voir aussi avec ce petit dessin paru dans The Hindu, dans lequel on voit le vieil homme tranquillement assis en prison, la clé de sa cellule suspendue à côté de lui, tandis que ses surveillants le supplient de la leur rendre.
 
Anna Hazare prône la non-violence - une méthode et une ressemblance physique qui lui valent d’être considéré par beaucoup comme un nouveau Gandhi. Une comparaison qu’établit d’ailleurs l’écrivain Chetan Baghat dans les colonnes du Guardian, en expliquant que l’activiste de 74 ans  joue sur une corde très sensible chez les Indiens, et notamment auprès des jeunes.
 
Mais cette comparaison avec Gandhi n’est pas jugée pertinente par tous, et c’est à lire toujours dans The Guardian: «certes, écrit le journal, il y a des ressemblances entre les deux hommes: comme Gandhi, Anna Hazare aime à porter une simple tunique blanche, comme Gandhi, il est contre le tabac, l’alcool et les drogues, comme Gandhi, il parvient à mobiliser les foules et lutte contre la corruption, mais la comparaison doit s’arrêter là. Anna Hazare n’a pas la stature de Gandhi.
 
Un propos semblable à celui qu’on peut lire du côté du Hindustan Times: Anna Hazare n’est pas Gandhi, le mouvement qu’il a initié, c’est une protestation, pas une révolution.
 
Et puis on passe en Grande-Bretagne, avec les condamnations très sévères pour les casseurs et les pilleurs qui se sont fait arrêter au cours des émeutes de ces derniers jours. A lire dans The Independent.
 
Et on finit avec un petit dessin qu’on a trouvé dans The International Herald Tribune, qui revient sur les difficultés d’Angela Merkel à trouver des solutions pour résoudre le problème de la dette européenne.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/01/2018 Revue de presse internationale

Péninsule coréenne : la diplomatie des Jeux olympiques fait "fondre la glace"

Au menu de cette revue de presse internationale du 18 janvier : le sommet franco-britannique de "l'entente cordiale" entre Emmanuel Macron et Theresa May, le rapprochement des...

En savoir plus

18/01/2018 Revue de presse française

Sommet franco-britannique : la "diplomatie du tapis"

Au menu de cette revue de presse française du 18 janvier 2018 : l'abandon du projet de nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes par le gouvernement, la "diplomatie du tapis"...

En savoir plus

17/01/2018 Revue de presse internationale

"Vaudeville sino-américano-britannique"

Au menu de cette revue de presse internationale du mercredi 17 janvier : l’accord conclu entre la Birmanie et le Bangladesh pour le rapatriement des réfugiés Rohingya, des...

En savoir plus

17/01/2018 Revue de presse française

Natalité : vers la fin de "l'exception française?"

Au menu de cette revue de presse française du mercredi 17 janvier : les témoignages inédits d’anciens employés syriens du groupe Lafarge, dont six ex-dirigeants ont été mis en...

En savoir plus

16/01/2018 Revue de presse internationale

"En Pologne, le droit à l'avortement dans le collimateur du gouvernement"

Au menu de cette revue de presse internationale du mardi 16 janvier : la visite du pape François au Chili et au Pérou, la mobilisation des pro et anti-avortement en Pologne, et...

En savoir plus