Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Culture

Un violent orage endeuille le festival rock Pukkelpop

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/08/2011

Au moins deux personnes ont été tuées et une quarantaine d'autres blessées jeudi au cours d'un orage qui a provoqué l'effondrement d'installations lors d'un festival de rock en plein air à Kiewit, dans le nord de la Belgique.

AFP - Au moins deux personnes ont trouvé la mort et une quarantaine d'autres ont été blessées à la suite d'un violent orage lors d'un festival rock en plein air, le Pukkelpop, à Kiewit, près de Hasselt, dans le nord de la Belgique, a indiqué la maire de Hasselt.
              
"La tempête au Pukkelpop a fait deux morts et quarante blessés", a dit la maire, Hilde Claes, citée par l'agence de presse Belga.
              
Les pompiers avaient donné auparavant le chiffre d'au moins un mort et sept blessés graves.
              
Deux scènes se sont effondrées, dont l'une au moins sur des festivaliers, plusieurs installations métalliques placées à l'entrée ainsi que des écrans géants sont tombés, et plusieurs arbres ont été déracinés, sous la violence des pluies, a indiqué Belga.
              
Selon le site de la télévision publique RTBF, la tempête, survenue en fin d'après-midi, a frappé très violemment pendant une dizaine de minutes le site du festival, qui rassemble chaque année des dizaines de milliers de personnes.
              
Un chapiteau, le "Château", où jouait le groupe Smith Westerns et sous lequel des festivaliers s'étaient abrités de la pluie, s'est effondré, a rapporté la RTBF.
              
Des ambulances sont arrivées sur le site, tandis que tous les concerts ont été interrompus.
              
Un centre de crise a été installé dans un gymnase de Kiewit afin d'accueillir les blessés légers et les personnes choquées.
              
Le festival, qui avait ouvert ses portes ce jeudi et devait durer jusqu'à samedi, prévoyait d'accueillir 60.000 spectateurs jeudi soir.
              
"Le ciel était devenu complètement noir et nous nous étions abrités en attendant la pluie. Puis tout à coup, le ciel s’est déchaîné. Le vent s’est levé avec une violence rare. La structure qui soutenait la bâche a cédé. La bâche a commencé à tourner dans tous les sens. Tout le monde s’est mis à courir. Nous nous sommes abrités derrière un petit panneau. Il y avait des grêlons de plus d’un centimètre qui tombaient. J’ai des bleus partout. Des arbres tombaient. C’était épouvantable. C’était la fin du monde", a rapporté une festivalière, Catherine Blaise, citée par le journal Le Soir.
              
Des images, tournées par des festivaliers et diffusées sur les sites internet de plusieurs médias belges, montrent une pluie violente et de la grêle en train de s'abattre sur le site du festival.
              
En 2010, alors que le festival célébrait sa 25e édition, deux tragédies avaient endeuillé le Pukkelpop: un ingénieur du son était mort d'une crise cardiaque après avoir assuré le son du groupe Black Rebel Motorcycle Club. Le lendemain, c'est le chanteur du groupe "Où est le swimming pool", Charles Haddon, qui s'était suicidé en sautant du haut d'un pylône après la performance de son groupe.

 

Première publication : 18/08/2011

  • ÉTATS-UNIS

    Les tornades les plus meurtrières depuis les années 1930

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    Qu'est-ce que La Niña ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)