Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Fifagate : L'Afrique du Sud rejette les accusations autour du mondial 2010

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

FIFA: Sepp Blatter se pose en victime

En savoir plus

POLITIQUE

La République et la gauche : deux visions en confrontation (partie 2)

En savoir plus

FOCUS

Darfour, le conflit oublié

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Au Mexique, la guerre de la drogue continue de tuer

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'histoire du hip-hop racontée à l'IMA

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Quatre résistants au Panthéon : François Hollande en tête à tête avec l'Histoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Général Barrera : "le Mali n'est plus occupé par les terroristes"

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Marché transatlantique : avec les consommateurs, mais sans les citoyens ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Nouveau séisme de 6,8 dans le nord-est du pays

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/08/2011

Cinq mois après le violent séisme qui a conduit à la catastrophe de Fukushima, le Japon a été victime d'un nouveau tremblement de terre de 6,8 sur l'échelle de Richter. Une brève alerte au tsunami a été lancée.

AFP - Un fort séisme de magnitude 6,8 s'est produit vendredi au large de la préfecture de Fukushima (nord-est du Japon), mais la centrale nucléaire accidentée située sur la côte n'a subi aucun dégât.

La secousse, qui a fait trembler les immeubles de Tokyo à 250 km plus au sud, a été suivie d'une brève mise en garde contre les risques d'un tsunami déclenchée par l'Agence de météorologie japonaise.

Aucune modification du niveau de la mer n'ayant été constatée sur le rivage, la mise en garde -- niveau d'alerte le plus faible concernant des vagues de 50 cm maximum -- a été annulée 40 minutes plus tard.

Le séisme s'est produit à 14H36 (05H36 GMT) dans l'océan Pacifique, à environ 80 km de la côte et à 20 kilomètres de profondeur.

Les autorités n'ont pas signalé de victime ni dégât, mais ont mis en garde la population contre les risques de réplique.

La centrale nucléaire Fukushima Daiichi, accidentée par un tsunami géant le 11 mars, n'a pas subi de dégât, a indiqué une porte-parole de l'opérateur du site, Tokyo Electric Power (Tepco).

"Il n'y a rien d'anormal dans les opérations à la centrale", a déclaré à l'AFP Ai Tanaka. "Tous les employés travaillant sur place ont été temporairement évacués" par mesure de sécurité, a-t-elle ajouté.

Le Japon, situé à la jonction de quatre plaques tectoniques, subit chaque année plus de 20% des tremblements de terre les plus violents recensés sur la planète.

Le 11 mars, un séisme de magnitude 9 dans l'océan Pacifique a déclenché un tsunami géant qui a dévasté les côtes du nord-est, faisant plus de 20.000 morts et disparus et provoquant à Fukushima Daiichi la plus grave catastrophe nucléaire depuis celle de Tchernobyl il y a 25 ans.

Première publication : 19/08/2011

  • JAPON

    Séisme de magnitude 6,4 au large de Fukushima, sans alerte au tsunami

    En savoir plus

  • JAPON

    La sécurité des centrales nucléaires nippones de nouveau testée

    En savoir plus

  • JAPON

    Le tout nouveau ministre de la Reconstruction démissionne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)