Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FOCUS

Côte d'Ivoire : plongeon dans le trafic illicite et très lucratif des faux médicaments

En savoir plus

EUROPE

Orage meurtrier au festival de rock Pukkelpop

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/08/2011

Au moins cinq personnes ont été tuées lorsqu'un violent orage s'est abattu sur le site du festival de rock Pukkelpop, près de Hasselt, jeudi après-midi. La manifestation a été annulée après le drame.

AFP - L'orage violent qui s'est abattu jeudi après-midi sur l'un des plus importants festivals de rock de Belgique a causé la mort de cinq personnes, a indiqué vendredi la maire de Hasselt, Hilde Claes, et les organisateurs ont annoncé l'annulation du festival.

"L'orage violent qui s'est abattu jeudi en fin d'après-midi sur le festival Pukkelpop, près de Hasselt, a coûté la vie à au moins cinq personnes", a dit Mme Claes à la radio flamande VRT.

"Nous ne pouvons pas nous résoudre à continuer le festival", ont annoncé de leur côte les organisateurs du festival dans un communiqué.

"Nous avons donc décidé d'arrêter le Pukkelpop 2011 pour le reste du week-end", a indiqué Chokri Mahassine, l'organisateur du festival.

Le festival qui accueille chaque année à la même époque des dizaines de milliers de personnes avait débuté jeudi et devait s'achever samedi.

Deux scènes se sont effondrées, dont l'une au moins sur des festivaliers, plusieurs installations métalliques placées à l'entrée ainsi que des écrans géants sont tombés, et plusieurs arbres ont été déracinés, sous la violence des pluies et du vent.

Des témoins, cités dans les médias belges, ont décrit "des scènes de fin du monde" et évoqué "un chaos incroyable".

60.000 à 65.000 personnes étaient présentes au festival au moment où l'orage s'est abattu.

Le Premier ministre belge, Yves Leterme, s'est rendu brièvement sur le site du festival dans la nuit de jeudi à vendredi pour adresser ses condoléances aux familles et amis des victimes.

Les chemins de fer belges ont prévu des trains supplémentaires vendredi pour ramener les festivaliers, très majoritairement des jeunes gens, pressés de quitter le site.
 

Première publication : 19/08/2011

COMMENTAIRE(S)