Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Népal : "Le toit du monde s'est écroulé"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Séisme : "le Népal dévasté"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Volkswagen : sortie de route pour le patriarche Ferdinand Piëch

En savoir plus

FOCUS

Hacking et cybersécurité : la France face au terrorisme connecté

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La France peut-elle faire pression pour éviter l'exécution de Serge Atlaoui ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée : l'absence de stratégie en Europe mise en cause

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide des Arméniens : déni et mémoire se côtoient cent ans après

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

EUROPE

Orage meurtrier au festival de rock Pukkelpop

Vidéo par Lizzie TREU

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/08/2011

Au moins cinq personnes ont été tuées lorsqu'un violent orage s'est abattu sur le site du festival de rock Pukkelpop, près de Hasselt, jeudi après-midi. La manifestation a été annulée après le drame.

AFP - L'orage violent qui s'est abattu jeudi après-midi sur l'un des plus importants festivals de rock de Belgique a causé la mort de cinq personnes, a indiqué vendredi la maire de Hasselt, Hilde Claes, et les organisateurs ont annoncé l'annulation du festival.

"L'orage violent qui s'est abattu jeudi en fin d'après-midi sur le festival Pukkelpop, près de Hasselt, a coûté la vie à au moins cinq personnes", a dit Mme Claes à la radio flamande VRT.

"Nous ne pouvons pas nous résoudre à continuer le festival", ont annoncé de leur côte les organisateurs du festival dans un communiqué.

"Nous avons donc décidé d'arrêter le Pukkelpop 2011 pour le reste du week-end", a indiqué Chokri Mahassine, l'organisateur du festival.

Le festival qui accueille chaque année à la même époque des dizaines de milliers de personnes avait débuté jeudi et devait s'achever samedi.

Deux scènes se sont effondrées, dont l'une au moins sur des festivaliers, plusieurs installations métalliques placées à l'entrée ainsi que des écrans géants sont tombés, et plusieurs arbres ont été déracinés, sous la violence des pluies et du vent.

Des témoins, cités dans les médias belges, ont décrit "des scènes de fin du monde" et évoqué "un chaos incroyable".

60.000 à 65.000 personnes étaient présentes au festival au moment où l'orage s'est abattu.

Le Premier ministre belge, Yves Leterme, s'est rendu brièvement sur le site du festival dans la nuit de jeudi à vendredi pour adresser ses condoléances aux familles et amis des victimes.

Les chemins de fer belges ont prévu des trains supplémentaires vendredi pour ramener les festivaliers, très majoritairement des jeunes gens, pressés de quitter le site.
 

Première publication : 19/08/2011

COMMENTAIRE(S)