Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève se durcit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Ebola : Obama prévoit d'envoyer 3 000 militaires en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

SPORT

Gaël Monfils et Gilles Simon face à deux poids lourds

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/08/2011

En quarts de finale du tournoi de Cincinnati, les Français Gaël Monfils et Gilles Simon affrontent ce vendredi des poids lourds du circuit : Novak Djokovic et Andy Murray. En revanche, c'est terminé pour Marion Bartoli et Richard Gasquet.

AFP - Gaël Monfils et Gilles Simon affrontent des poids lourds du circuit vendredi en quart de finale du tournoi Masters 1000 de Cincinnati en la personne de Novak Djokovic et d'Andy Murray.

Monfils, tête de série N.6, a obtenu son billet pour un deuxième quart de finale consécutif face au N.1 mondial (après Montréal) grâce à un succès net et sans bavure sur l'Allemand Philipp Kohlschreiber 6-2, 6-2 en 1 heure.

Simon (N.10) a livré un combat de trois heures contre l'Espagnol David Ferrer (N.5), qui a commis la bagatelle de 70 fautes directes.

Le 12e mondial s'est imposé 6-4, 6-7 (3/7), 6-4 mais aurait pu se simplifier la vie avec ses cinq balles de match au deuxième set. D'autant qu'il est toujours gêné par ses problèmes au dos, qui limitent son champ d'action.

"Je n'arrive pas à attaquer, explique-t-il. Du coup, j'ai du mal à faire mal à l'adversaire, j'essaie de le faire rater. Les douleurs (au dos) sont toujours là et ce n'est pas en jouant trois heures qu'elles vont s'arrêter..."

"J'ai déjà fait trois matches très compliqués dans ce tournoi et celui contre Murray le sera encore, ajoute-t-il. Je n'ai rien à perdre, même si je n'ai pas toutes mes armes à ma disposition".

Les statistiques ne plaident pour le Niçois, qui n'a plus gagné contre l'Ecossais (N.4) depuis quatre ans et qui ne lui a pris qu'un seul set sur leurs six derniers matches (seulement deux d'entre eux joués sur dur).

Les chiffres ne plaident pas plus pour Monfils, qui a rendez-vous avec l'extra-terrestre Djokovic, invaincu sur dur cette saison (31v) et qui convoite dans l'Ohio son 10e titre de l'année. En 7 matches, +La Monf+ n'a jamais gagné.

Gasquet et Bartoli sortis

Totalement désarmé la semaine dernière à Montréal (6-2, 6-1), au point d'aller jusqu'à faire "le clown" en fin de match pour essayer de déconcentrer le Serbe, le Parisien a cette fois "deux ou trois idées en tête".

"Je veux essayer de servir moins fort, puisque de toute façon il renvoie tout, et plus placé pour moins me fatiguer à taper comme une brute, a-t-il confié. Comme je sais que du fond (du court) ça ne passera pas, je veux aller à la volée, même si je ne sais pas trop comment... Sur mes jeux de retour, je vais essayer d'agresser sa 2e balle en montant au filet. J'arrive à bloc !"

Le Français rode à Cincinnati une nouvelle stratégie offensive et vient souvent pointer le bout de sa raquette au filet après des service/volée ou des "chip and charge". "J'ai envie de continuer dans cette voie", prévient-il.

Comme l'an dernier, Richard Gasquet (N.12) a subi la loi de l'Américain Mardy Fish (N.7) 7-5, 7-5 au 3e tour. Il a concédé son service à 5-5 dans chacune des deux manches et n'a eu qu'une seule balle de break à exploiter face à, selon lui, "un des meilleurs joueurs du monde sur dur".

Marion Bartoli (N.8) a pris aussi la porte de sortie au 3e tour de ce dernier rendez-vous important avant l'US Open, qui débute le 29 août. La N.1 Française a été éliminée par la Slovaque Daniela Hantuchova, 23e mondiale après une partie marathon de trois heures qu'elle a ponctuée de 16 doubles fautes.

Elle n'a passé qu'un tour dans l'Ohio, une semaine après n'en a avoir passé aucun à Toronto, mais assure qu'il ne "manque pas grand-chose pour que le puzzle se remette en place", elle qui était finaliste à Stanford fin juillet.

Première publication : 19/08/2011

  • TENNIS - CINCINNATI

    Ça passe pour Simon, Gasquet et Monfils, ça casse pour Tsonga

    En savoir plus

  • TENNIS

    Jo-Wilfried Tsonga montre l'exemple à Cincinnati

    En savoir plus

  • TENNIS

    À Montréal, le roi Djokovic s'offre un neuvième sacre en 2011

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)