Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

SUR LE NET

Hommages aux victimes du naufrage en Corée du sud

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : fusillade à Sloviansk, les séparatistes demandent l'aide de Moscou

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad se rend dans la ville chrétienne de Maaloula pour la fête de Pâques

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps repêchés du ferry naufragé

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

Asie - pacifique

Deux randonneurs américains condamnés à huit ans de prison pour espionnage

©

Vidéo par Noémie ROCHE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/08/2011

La justice iranienne a condamné à huit ans de prison Shane Bauer et Josh Fattal, tous deux âgés de 29 ans. Détenus depuis deux ans à Téhéran, les deux Américains ont été reconnus coupables d'"espionnage au profit d'une agence américaine".

AFP - Le procureur de Téhéran Abbas Jafari Dolatabadi a confirmé dimanche lors d'une conférence de presse la condamnation des deux randonneurs américains Shane Bauer et Josh Fattal à huit ans de prison pour espionnage et entrée illégale en Iran.

Les deux Américains détenus depuis deux ans en Iran "ont été condamnés chacun à huit ans de prison par la 15e cour du tribunal révolutionnaire de Téhéran", a déclaré M. Dolatabadi cité par l'agence Isna, confirmant une information de source non identifiée donnée samedi par le site de la télévision d'Etat.

Le procureur de Téhéran a précisé que les deux condamnés avaient 20 jours pour faire appel.

Il a également confirmé que le cas de leur compagne Sarah Shourd, 32 ans, rentrée aux Etats-Unis après avoir été libérée sous caution en septembre 2010 pour raison de santé et jugée en son absence en même temps qu'eux, "demeure encore ouvert".

Les trois Américains avaient été arrêtés le 31 juillet 2009 à la frontière irano-irakienne qu'ils ont affirmé avoir franchie par erreur après s'être égarés pendant une randonnée dans les montagnes du Kurdistan irakien.

Shane Bauer et Josh Fattal, âgés de 29 ans, ont été condamnés à 3 ans de prison chacun pour "entrée illégale en Iran" et à cinq ans pour "espionnage au profit d'une agence américaine", avait indiqué samedi le site de la télévision.

Ils ont plaidé non coupable pour les accusations d'espionnage lors des deux audiences à huis clos de leur procès le 6 février puis le 31 juillet, selon leur avocat Me Masoud Shafii.

Me Shafii a confirmé dimanche à l'AFP avoir été informé de la condamnation de ses clients, et a annoncé qu'il allait faire appel. "Je vais utiliser tous les moyens légaux à ma disposition dans les 20 jours qui viennent", a-t-il déclaré en réaffirmant: "mes clients sont innocents".

L'avocat avait exprimé à plusieurs reprises ces derniers mois l'espoir que ses clients seraient acquittés de l'accusation d'espionnage et libérés, leurs deux années en détention permettant une telle mesure même en cas de condamnation à la peine maximale de trois ans de prison pour entrée illégale en Iran.

"L'accusation d'espionnage n'a aucun sens", avait-il déclaré à l'AFP fin juillet. Quant à l'entrée illégale en Iran, "même si le tribunal n'accepte pas mes arguments, les deux ans qu'ils ont passés derrière les barreaux constituent une punition plus que suffisante", avait-il ajouté.

M. Jafari Dolatabadi a en revanche affirmé dimanche que l'accusation d'espiuonnage avait été "prouvée" devant le tribunal, selon l'agence officielle IRNA.

L'ambassade de suisse à Téhéran qui représente les intérêts américains en Iran en l'absence de relations diplomatiques entre les deux pays, a indiqué dimanche à l'AFP ne pas avoir reçu d'information officielle sur la condamnation des deux hommes.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi avait pour sa part "espéré" le 6 août que le verdict aboutirait à la "liberté" des deux Américains.

Le département d'Etat américain a réagi samedi aux premières informations sur la condamnation des deux Américains en affirmant qu'"ils ont été détenus trop longtemps", et en déclarant "espérer que les autorités iraniennes vont recourir aux options humanitaires disponibles afin de libérer ces deux jeunes hommes".

Aux Etats-Unis une porte-parole des familles des deux randonneurs, interrogée par l'AFP a indiqué que celles-ci ne souhaitaient pas réagir pour l'instant.

Première publication : 20/08/2011

  • IRAN

    Reprise du procès des randonneurs américains accusés d'espionnage

    En savoir plus

  • IRAN

    Des milliers de Moudjahidine du peuple réunis en France demandent une protection pour Achraf

    En savoir plus

  • INTERNET

    Le "hacker" iranien qui voulait se venger de Stuxnet

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)