Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Asie - pacifique

Nicolas Sarkozy doit rencontrer son homologue Hu Jintao jeudi à Pékin

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/08/2011

À l'occasion de son voyage en Nouvelle-Calédonie, le chef de l'État français fera une escale à Pékin, où il doit s'entretenir avec son homologue chinois. C'est la deuxième fois que le numéro un français se rend en Chine cette année.

AFP - Le président Nicolas Sarkozy fera escale jeudi à Pékin, en se rendant en Nouvelle-Calédonie, où il aura un entretien suivi d'un dîner avec le président chinois Hu Jintao, a indiqué dimanche l'Elysée à l'AFP.

Cette rencontre entre le chef de l'Etat, qui préside également les G8 et G20 cette année, et son homologue chinois intervient sur fond de grave crise financière en Occident. Elle se déroulera jeudi à partir de 17h00 (heure de Pékin, 11h00 à Paris), sur le chemin du président vers la Nouvelle-Calédonie, selon l'Elysée, qui confirme ainsi une information du Parisien.

M. Sarkozy se rend en Nouvelle-Calédonie à l'occasion des XIVe Jeux du Pacifique.

C'est la deuxième fois cette année que le président du G20 se rend en Chine, après sa visite à Pékin le 30 mars dernier dans le cadre d'une tournée asiatique qui l'avait également amené à Nankin puis au Japon pour une visite de "solidarité" après la catastrophe de Fukushima.

L'Elysée n'a pas donné de précisions sur l'objectif de la rencontre entre MM. Sarkozy et Hu mais la crise financière actuelle devrait être au centre des discussions.

Comme il l'avait fait le 30 mars, M. Sarkozy pourrait de nouveau évoquer la sous-évaluation du yuan, question particulièrement délicate en période de crise puisqu'elle dope les exportations de la Chine en pénalisant les balances commerciales de ses concurrents.

La Chine : le pays anti crédit

La Chine, qui détient une grosse partie de la dette américaine, avec 1.700 milliards de dollars (1.190 milliards d'euros) de bons du trésor américain dans ses caisses, pourrait de son côté exprimer ses inquiétudes face à la dégradation de la note des Etats-Unis.

Autre question pouvant être abordée: la taxation des transactions financières, de nouveau proposée par le président français et la chancelière allemande Angela Merkel, lors de leur rencontre à Paris le 16 août, laquelle pour être réellement efficace, nécessite d'être adoptée au niveau mondial.

Par ailleurs, les deux chefs d'Etat pourraient également évoquer, comme le 30 mars, la situation de la Libye, alors que les rebelles se rapprochent de la capitale Tripoli.

Le président Sarkozy avait réussi à persuader la Chine, membre du Conseil de sécurité de l'ONU, de ne pas opposer son droit de veto à l'action de l'Otan en Libye (débutée le 19 mars) mais depuis, Pékin a exprimé de vives critiques envers les attaques aériennes de l'Alliance atlantique, estimant notamment que ces frappes outrepassaient le mandat des résolutions de l'ONU sur la Libye.
 

Première publication : 21/08/2011

  • CHINE

    Le vin français, dernière victime de la contrefaçon chinoise

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS - CHINE

    Pékin juge sévèrement l'accord sur la dette publique américaine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)