Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise au Burundi : regain de violences à Bujumbura

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Boko Haram au Nigeria : 2 nouvelles attaques font 150 morts.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Égypte face à Daesh

En savoir plus

POLITIQUE

Crise grecque : l'Europe dans la tourmente

En savoir plus

POLITIQUE

Terrorisme : quelles réponses face à la menace ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les druzes pris dans le tourbillon de la guerre en Syrie

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Crise grecque : la France et l'Allemagne auraient dû montrer l'exemple, selon Jean-Dominique Giuliani

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"À l'affiche !" à Paris : de la Préhistoire au musée du Louvre

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : Boko Haram, fléau du Nigeria

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 22/08/2011

"Fin de partie pour Kadhafi"

Presse internationale, Lundi 22 août. Au menu ce matin : les milliers de réactions, sur internet, sur les réseaux sociaux mais aussi dans le presse internationale, à la chute annoncée du colonel Kadhafi, après 42 années de pouvoir.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence tour d’horizon des réactions à l’entrée des insurgés dans Tripoli par cette réaction spectaculaire d’une présentatrice sur la télévision libyenne, qu’on a trouvée sur The Huffington Post.
C’est une image qui dit à elle seule la folie de ce régime qui entrain de s’effondrer, la folie d’un régime aux abois. La journaliste brandit une arme et dit: « Avec cette arme, je vais tuer ou mourir aujourd’hui. Vous ne prendrez aucune des chaînes de télévision libyenne, et vous ne prendrez pas la Libye».
 
Et face à ce désarroi du pouvoir en place, il y a aussi, ce matin, les milliers messages d’espoir postés un peu partout dans le monde sur les réseaux sociaux, et notamment sur twitter;  des messages assez poignants, pleins d’espoir: «Democracy now! Democracy now!».
 
Ou cet autre encore, sur un mode plus humoristique, qui nous dit: «Je suis sûr que Kadhafi est quelque part dans un bunker entrain de chercher sur google la liste des pays qui refusent l’extradition».
 
Et puis pour terminer je vous propose ce dernier message, angoissé: «la liberté de la Libye ne sera pas totale sans un retrait non moins total de l’Otan».
 
La presse internationale revient aussi largement sur les premières scènes de liesse dans la capitale, et ailleurs dans le pays.
C’est à la Une de l’Orient le Jour ce matin, avec ce titre: «Fin de partie pour Kadhafi», avec la photo des milliers de Libyens qui ont célébré la «libération » de Tripoli hier soir dans le centre de Benghazi, le bastion des insurgés, au moment même où le colonel Kadhafi promettait depuis sa cachette de «nettoyer» la capitale de ses «rats».
 
De son côté Asaharq Al Awsat, le quotidien saoudien basé à Londres consacre également sa Une à ce qu’il tient pour «la fin d’un tyran», avec une analyse très optimiste: d’après le journal, la chute de Kadhafi va changer l’attitude de la communauté internationale face aux dictatures, notamment face à la Syrie et au Yémen.
 
A noter également l’analyse très critique ce matin d’Al Safir, le quotidien libanais proche de la Syrie justement, qui voit dans la «libération» de la Libye «un acte du colonisateur occidental», et évoque le risque d’un scénario à l’irakienne .
 
Du côté de la presse anglo-saxonne, The International Herald Tribune consacre sa Une à l’entrée des insurgés sur cette «place verte» repabtisée «place des martyrs», et s’étonne de la vitesse étonnante à laquelle le pouvoir sur le pays semble se dissoudre…
 
Même constat du côté du Washington Post, qui cite un responsable de l’Otan d’après lequel le pouvoir de Kadhafi est effectivement entrain de s’écrouler.
 
A lire pour terminer dans la presse internationale, ce reportage du Guardian à Zlitan, à l’est du pays, où l’avancée des rebelles masque l’incertitude qui plane désormais sur l’avenir de la Libye: certes le Conseil national de transition a reçu le soutien de 32 pays, mais il va lui falloir désormais s’imposer auprès de tous les Libyens.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

02/07/2015 Revue de presse française

"Tsipras sème la zizanie entre la France et l’Allemagne"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 2 juillet, l’Union européenne dans l’attente du référendum en Grèce, dont le sort divise la France et l’Allemagne. Angela Merkel...

En savoir plus

02/07/2015 Revue de presse internationale

"Les rivages de la Grèce"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 2 juillet, la Grèce empêtrée dans ses difficultés, et qui doit, en outre, gérer l’arrivée de milliers de migrants....

En savoir plus

01/07/2015 Revue de presse internationale

"Austérité ou faillite, quelle pauvreté choisir ?"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 1er juillet, la bataille du référendum en Grèce, l’hypothèse d’une intervention militaire turque en Syrie, et une...

En savoir plus

01/07/2015 Revue de presse française

"Grexit, Alexit, Frexit"

Au menu de cette revue de presse, mercredi 1er juillet, la bataille du référendum en Grèce, la dette française, une visite de François Hollande en Afrique, une arnaque aux grands...

En savoir plus

30/06/2015 Revue de presse internationale

"Les Grecs, entre colère et épuisement"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 30 juin, l’impossibilité pour la Grèce de régler l’échéance due aujourd’hui au FMI, les inquiétudes des Grecs et des...

En savoir plus