Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Exclusif : Marzouki met en garde les Tunisiens contre la "tentation extrémiste"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Essebsi : "Ennahda a organisé la campagne de Marzouki"

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean-Christophe Moreau, co-auteur de "Islamophobie : la contre-enquête"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Charlotte Gainsbourg : "Je n'aurais pas pu être autre chose qu’actrice"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Liban : Beyrouth, entre souvenir et amnésie

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Hollande à Florange : un retour sous tension

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

Moyen-orient

Des factions palestiniennes à Gaza s'accordent sur une trêve avec Israël

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/08/2011

Alors que la tension continue de monter entre Gaza et Israël, les principaux groupes palestiniens basés à Gaza ont annoncé avoir trouvé un "accord informel" pour établir une trêve dans leur confrontation avec Israël.

AFP - Les principales factions palestiniennes à Gaza sont parvenues à un "accord informel" sur une trêve dans leur confrontation avec Israël, a déclaré dimanche à l'AFP un haut responsable du mouvement islamiste Hamas au pouvoir à Gaza.

En Israël, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a convoqué dimanche soir le cabinet de sécurité, selon la radio publique.

Il devait décider si Israël allait cesser le feu ou--la trêve s'avérant irréalisable--l'armée allait durcir ses frappes contre Gaza, qui avaient fortement diminué d'intensité ces dernières vingt-quatre heures, selon cette source.

"Nous sommes parvenus à un accord informel pour instaurer une trêve dès cette nuit à condition qu'Israël de son côté cesse ses attaques", a déclaré le responsable du Hamas, qui a requis l'anonymat.

Selon lui, la trêve devrait être annoncée officiellement lundi. Mais d'ores et déjà, la police (du Hamas) a "reçu dimanche soir pour consigne de stopper les tirs" contre Israël, a-t-il souligné.

Cette annonce qui n'a toutefois pas été confirmée par les autres factions, survient à la suite de contacts intensifs, conduits notamment par l'intermédiaire de l'Egypte en vue de parvenir à une accalmie.

Dans le cadre de ces contacts, le général de réserve Amir Eshel, ancien chef du département de la planification de l'armée israélienne, s'est rendu au Caire avec d'autres responsables israéliens, ont indiqué les médias en Israël.

Le responsable du Hamas a précisé que son mouvement avait réclamé au Jihad islamique de stopper ses attaques après que cette organisation radicale eut revendiqué deux nouveaux tirs de roquettes contre Israël dimanche soir.

Deux roquettes Grad ont été tirées de Gaza contre la ville d'Ashkelon dans le sud d'Israël, sans faire ni blessé ni de dégâts, selon la police. Une roquette a été interceptée en vol par un missile du système de défense antimissile "Iron Dome" et l'autre a explosé dans une zone inhabitée.

Une trentaine de roquettes ou d'obus de mortier ont été tirés dimanche contre Israël, selon l'armée israélienne.

De son côté, l'aviation israélienne a lancé samedi tard dans la soirée un nouveau raid aérien, visant une voiture dans la partie nord de la bande de Gaza, sans faire de blessé, selon des témoins palestiniens. Le raid été confirmé par un porte parole militaire.

A Jérusalem-est annexée, plusieurs centaines de Palestiniens ont manifesté lundi soir contre les attaques israéliennes à Gaza, a constaté un photographe de l'AFP. Ils ont été dispersés par des policiers à cheval.

Première publication : 22/08/2011

  • PROCHE-ORIENT

    L'Égypte rappelle son ambassadeur en Israël

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)