Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

TECH 24

Des technologies pour aider les malvoyants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Guillaume de Tonquédec, acteur chouchou des français

En savoir plus

Moyen-orient

Les forces de sécurité ouvrent le feu sur des manifestants dans la banlieue de Damas

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/08/2011

De nouveaux rassemblements contre le régime de Bachar al-Assad ont lieu, ce vendredi, en Syrie. Les forces de sécurité auraient tué au moins deux personnes à Douma, un faubourg de la capitale. Huit civils ont aussi été tués dans la nuit.

REUTERS - Les forces de sécurité syriennes ont ouvert le feu vendredi sur des manifestants à Douma, un faubourg de Damas, alors que les rassemblements contre le président Bachar al Assad se poursuivaient en ce jour de grande prière, ont rapporté des militants d'opposition.

"Des manifestants nous ont téléphoné pour dire qu'il y avait deux morts mais nous ne pouvons pas le confirmer", a dit par téléphone à Reuters un opposant joint à Damas.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, selon l'opposition, les forces gouvernementales ont tué huit personnes en réprimant des manifestations encouragées par les victoires des rebelles en Libye.

"Félicitations au peuple libyen", pouvait-on lire sur des pancartes de manifestants jeudi soir à Kissoueh, au sud de Damas. "Dieu est avec nous. La révolution rassemble les gens libres", scandaient d'autres manifestants dans la station balnéaire de Zabadani, près de la frontière libanaise.

Sept manifestants ont été tués près de la ville de Hama, dans la campagne d'Alep, dans le nord du pays, ainsi que dans la ville de Homs, selon les activistes.

"La meilleure réponse à donner à Assad, c'est de manifester pacifiquement dans les rues au moment où un autre dictateur tombe en Libye", a dit le dissident Adib Chichakli, petit-fils d'un des premiers présidents de la Syrie indépendante.

La huitième victime civile est un chauffeur de camion turc, tué par une milice pro-Assad dans la ville de Rastan alors qu'il roulait vers la Turquie, ont rapporté les activistes.

D'après les Nations unies, la répression du mouvement de contestation a fait 2.200 morts depuis le mois de mars.

 

Première publication : 26/08/2011

  • SYRIE

    Un célèbre caricaturiste syrien passé à tabac

    En savoir plus

  • Peter Harling, directeur des programmes Irak, Syrie et Liban, International Crisis Group

    En savoir plus

  • SYRIE

    De nouvelles sanctions économiques peuvent-elles faire plier le régime de Damas ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)