Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

  • En direct : suivez le match PSG - FC Barcelone

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Manifestations à Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

Afrique

Dix-huit morts dans un attentat suicide à l'entrée de l'école militaire de Cherchell

Vidéo par Kamel Zait

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/08/2011

Dix-huit personnes, seize militaires et deux civils, ont été tuées vendredi soir dans un double attentat suicide commis à entrée de l'école militaire de Cherchell, à 100 km à l'ouest d'Alger. Les kamikazes ont activé leur bombe à la rupture du jeûne.

AFP - Le double attentat suicide contre l'Académie militaire de Cherchell, à une centaine de kilomètres à l'ouest d'Alger, a fait 18 morts, 16 officiers et deux civils, a annoncé samedi le ministère de la Défense dans son propre bilan revu à la hausse.

Il avait auparavant annoncé 11 morts, dont deux civils, alors qu'une source hospitalière avait déclaré la veille à l'AFP avoir dénombré 18 morts.

Dans son nouveau bilan cité par l'agence APS, le ministère fait également état de 20 personnes blessées qui ont quitté l'hopital après avoir été soignées.

Six autres personnes sont maintenues "sous contrôle médical, dont l'une dans un état très grave", selon la même source.

Deux kamikazes, dont l'un à moto, se sont fait exploser vendredi à quelques secondes d'intervalle devant l'entrée du mess des officiers de l'école militaire, un acte qualifié "d'abject" par le ministère de la Défense.

Il s'est produit moins de dix minutes après la rupture du jeûne du ramadan devant l'entrée du mess des officiers de l'école militaire, une institution créée par la France après le débarquement allié du 8 novembre 1942 en Afrique du Nord et devenue à l'indépendance algérienne centre de formation des hauts responsables de l'armée algérienne.

Cet "acte abject", "terroriste", attribué à "des bandes criminelles", vise "des objectifs médiatiques afin de desserrer l'étau qui leur est imposé sur le terrain par les forces combinées de sécurité qui ont réalisé des résultats remarquables, notamment durant les dernières semaines", a affirmé le ministère de la Défense.

Le Haut commandement de l'Armée nationale populaire, "tout en s'inclinant à la mémoire des chouhada (martyrs) ayant péri dans cet acte ignoble, réitère sa détermination à mettre hors d'état de nuire ces bandes criminelles et assurer la paix et la quiétude dans l'ensemble du pays", conclut-il.

Depuis le début du jeûne début août, les islamistes ont multiplié les attentats à l'est d'Alger, particulièrement en Kabylie, ciblant à chaque fois les représentants des forces de l'ordre. La période du ramadan est considérée par eux comme plus propice au jihad.

Nombre de tentatives ont été déjouées et leurs présumés exécutants arrêtés.

Les attentats n'ont jamais complètement cessé en Algérie depuis la guerre civile qui a ensanglanté le pays durant les années 1990 malgré la politique de réconciliation nationale menée par le président Abdelaziz Bouteflika depuis le début des années 2000, offrant le pardon à de nombreux combattants islamistes qui ont déposé les armes.

Le modus operandi est généralement celui de groupes islamistes, dont Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui opère à partir du Sahel.

Avant l'attentat de vendredi, l'attaque la plus meurtrière enregistrée cette année a tué 14 militaires le 16 avril à un poste de l'armée à Azazga (140 km à l'est d'Alger).

Première publication : 27/08/2011

  • ALGÉRIE

    Un commissariat de Kabylie visé par un attentat suicide

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Plus d'une dizaine de soldats abattus par un groupe terroriste

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Cinq personnes tuées dans l'explosion d'une bombe artisanale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)