Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Israël : des selfies dans les abris anti-bombes

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

MODE

La haute couture, de l’art au business

En savoir plus

  • Le défilé du 14-Juillet marqué par le centenaire de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Le Costa Concordia flotte de nouveau

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

FRANCE

L'Afssaps met en garde contre un médicament utilisé comme "coupe-faim"

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/08/2011

L'Epitomax, médicament conçu pour lutter contre l'épilepsie et la migraine, est utilisé par certains patients pour perdre du poids en raison de ses effets indésirables. L'Afssaps lance un avertissement contre cet usage détourné.

REUTERS - L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a lancé une mise en garde contre un médicament conçu à l'origine pour le traitement de l'épilepsie et de la migraine, mais utilisé par les patients pour perdre du poids.

L'Epitomax, dont 90.000 boîtes sont vendues chaque mois, est utilisé comme coupe-faim et comme produit d'amaigrissement en dehors de toute autorisation de mise sur le marché pour cet usage, affirme samedi le directeur de l'Afssaps, Dominique Maraninchi, dans un entretien à La Provence.

"Dans une lettre aux médecins et aux professionnels de santé, nous rappelons que les effets indésirables de ce médicament sont bien connus et fréquents", dit-il.

"Prendre ces risques pour maigrir au lieu de se faire suivre normalement est grave. Le médicament n'est pas un jeu", ajoute-t-il.

Directeur de l'Afssaps depuis février, Dominique Maraninchi explique avoir tiré les enseignements de l'affaire du Mediator.

Communément utilisé comme coupe-faim, ce médicament produit par le laboratoire Servier est accusé d'avoir causé de 500 à 2.000 décès en France en 33 ans de commercialisation (1976-2009).

"Dans le dossier Mediator, il y a eu des tergiversations, du temps perdu sur les expertises et les décisions qui ont eu un lourd impact humain. Aujourd'hui l'Afssaps réagit très rapidement pour stopper les dérives", dit-il.

Le professeur marseillais cite ainsi le cas de l'Actos, un autre antidiabétique à l'origine de problèmes cardiaques sérieux, retiré du marché en quatre mois.

Dominique Maraninchi rappelle que la réactivité et la transparence seront au coeur de la loi sur le médicament qui doit être débattue à l'Assemblée nationale à partir du 27 septembre.

"L'Afssaps aura les moyens de son indépendance pour recruter, développer l'expertise en interne et échapper aux lobbying des laboratoires", promet-il.
 

Première publication : 27/08/2011

  • ÉTATS-UNIS

    L'évolution de la politique de prévention contre le tabagisme irrite les cigarettiers

    En savoir plus

  • SANTÉ

    Un accord permet la vente à bas prix de médicaments contre le sida aux pays pauvres

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)