Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le numéro deux d'Al-Qaïda aurait été tué

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/08/2011

Atiyah Abd al-Rahman, deuxième responsable le plus important d'Al-Qaïda depuis la mort de leur chef Oussama Ben Laden en mai dernier, a été tué le 22 août dans la zone tribale pakistanaise du Waziristan, selon un responsable américain.

AFP - Le numéro deux d'Al-Qaïda, Atiyah abd al-Rahman, a été tué au Pakistan, a indiqué samedi un haut responsable américain.

Ce haut responsable américain a indiqué sous couvert d'anonymat qu'Atiyah abd al-Rahman, un Libyen âgé de près de 40 ans, avait été tué le 22 août dans la zone tribale du Waziristan (nord-ouest), sans en dire plus sur les circonstances de sa mort.

Des responsables locaux avaient indiqué lundi dernier à l'AFP que quatre personnes avaient été tuées dans la journée par un tir de drone américain sur un véhicule dans le Waziristan du Nord, principal bastion des talibans pakistanais. On ignorait samedi si ces deux incidents étaient liés.

Le Waziristan est le principal sanctuaire d'Al-Qaïda dans le monde et la base arrière de certains groupes de talibans afghans.

Les talibans pakistanais ont fait allégeance en 2007 à Al-Qaïda et mènent, depuis, une campagne extrêmement meurtrière d'attentats dans tout le pays.

Le responsable américain a estimé que la mort d'Atiyah abd al-Rahman était un coup très dur pour Al-Qaïda dans la mesure où son chef, Aymen al-Zawahiri, se reposait beaucoup sur lui depuis la mort d'Oussama Ben Laden, et même avant.

"Le matériel qui a été trouvé dans la maison de Ben Laden a clairement montré que (Atiyah abd al-Rahman) était profondément impliqué dans la direction des opérations d'Al-Qaïda", a dit le responsable.

"Il a assumé plusieurs responsabilités dans l'organisation et sera très difficile à remplacer", a-t-il ajouté.

Selon les autorités américaines, Rahman, alors adolescent, avait rejoint Ben Laden en Afghanistan dans les années 80 pour combattre les Soviétiques. Il fut ensuite l'émissaire d'Al-Qaïda en Iran, pour recruter et engager des négociations avec d'autres groupes islamistes.

L'annonce de cette mort intervient alors que les Etats-Unis s'apprêtent à commémorer les dix ans des attentats du 11-Septembre.

Samedi, dans son adresse hebdomadaire à la radio, le président américain Barack Obama a appelé les Américains à l'unité, soulignant que les Etats-Unis avaient toujours de lourds défis à relever, à quelques jours de la commémoration des attentats.

Dix ans après ces attaques qui avaient touché New York, Washington et la Pennsylvanie, faisant près de 3.000 morts, le président américain a évoqué le sens de la communauté qui avait prévalu dans l'immédiat après 11-Septembre.

"Alors que nous allons célébrer cet anniversaire solennel, retrouvons encore une fois cet esprit", a-t-il déclaré. "Et montrons que ce sens de la communauté dont l'Amérique a besoin n'est pas seulement passager, qu'il peut être une vertu durable -- pas juste pour un jour, mais tous les jours".

Pour le président américain, c'est une nouvelle victoire après la mort le 1er mai dernier d'Oussama Ben Laden, tué au Pakistan lors d'une opération commando des forces spéciales américaines à Abbottabad (nord d'Islamabad).

 

Première publication : 27/08/2011

  • YÉMEN

    Sept soldats tués dans des affrontements avec des membres d'Al-Qaïda

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Un parlementaire s'attaque au projet de film sur la traque d'Oussama Ben Laden

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Un Américain enlevé à Lahore par des hommes armés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)