Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

Asie - pacifique

25 soldats pakistanais tués après une attaque menée par des centaines de Taliban afghans

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/08/2011

Vingt-cinq soldats pakistanais ont été tués samedi suite à une attaque menée par plusieurs centaines de Taliban afghans contre des postes-frontières pakistanais, a annoncé le ministre pakistanais des Affaires étrangères.

AFP - Le Pakistan s'est insurgé samedi contre l'Afghanistan après l'attaque de centaines de talibans venus d'Afghanistan contre sept postes-frontières qui ont fait 25 morts parmi les soldats pakistanais, a déclaré le ministre des Affaires étrangères.

L'armée pakistanaise a pointé du doigt dans un communiqué "l'inaction" de l'Afghanistan et de l'Otan dans ce dernier épisode de tensions entre les deux pays voisins.

"Le chargé d'affaires afghan a été convoqué aujourd'hui au ministère des Affaires étrangères qui lui a dit son mécontentement après les attaques du Kunar et du Nouristan", a déclaré le porte-parole du ministère Tehmina Janjua.

"Il a été demandé au chargé d'affaires de rétablir la paix et la tranquillité dans la région frontalière et de régler la question des terroristes".

"Les activités des terroristes demeurent une question très importante pour les deux gouvernements et les peuples pakistanais et afghan. Ils ne peuvent continuer à agir de la sorte, et à attaquer à partir de la frontière".

Des centaines de combattants talibans venus d'Afghanistan ont attaqué samedi matin sept postes-frontières pakistanais, tuant au moins 25 membres des forces paramilitaires, a annoncé l'armée pakistanaise.

Selon un communiqué militaire, 200 à 300 "terroristes" basés en Afghanistan ont attaqué sept postes-frontières paramilitaires dans le district de Chitral, dans le nord-ouest du Pakistan.

L'armée pakistanaise emploie souvent le terme de "terroristes" pour désigner des insurgés liés aux talibans et à Al-Qaïda.

Les assaillants ont franchi la frontière pakistanaise en venant des provinces afghanes du Kunar et du Nouristan. Des renforts ont été envoyés dans les postes attaqués.

"Au moins 25 hommes des forces de sécurité sont morts dans cette attaque", indique le communiqué de l'armée, qui souligne que l'opération a été lancée "depuis l'autre côté de la frontière".

Les forces de sécurité pakistanaises ont défendu leurs postes et "tué vingt terroristes", a déclaré l'armée.

Selon le communiqué, ceux qui sont soupçonnés d'avoir coordonné le raid sont des leaders insurgés pakistanais qui avaient fui il y a quelque temps vers l'Afghanistan devant les offensives des forces de sécurité pakistanaises contre leurs bastions du nord-ouest du Pakistan.

Ces suspects seraient notamment Maulanah Fazlullah, un religieux extrémiste de la vallée de Swat, et Faqir Muhammad, un commandant taliban du district tribal de Bajaur.

"Depuis leur expulsion de leurs régions natales, les terroristes se sont organisés dans les provinces de Kunar et de Nouristan avec le soutien d'autorités locales afghanes", affirme le communiqué de l'armée.

Selon l'armée, "la faible présence de forces de l'Otan et de l'armée nationale afghane" le long de la frontière a permis aux insurgés la constitution de "zones sûres" en territoire afghan, qui leur servent de bases pour lancer des attaques en territoire pakistanais.

Des renseignements sur la présence près de la frontière d'insurgés pakistanais et de rebelles afghans qui les soutiennent ont été transmis à l'Otan et aux autorités afghanes, poursuit le communiqué.

"Mais aucune action sérieuse n'a été engagée contre les terroristes, et les attaques contre des postes-frontières pakistanais se sont poursuivies dans l'impunité", déclare l'armée.

L'opération de samedi est en effet la dernière en date d'une série d'incidents frontaliers qui ont souvent fait monter la tension entre les autorités pakistanaises et afghanes.

 

Première publication : 28/08/2011

  • PAKISTAN

    Le numéro deux d'Al-Qaïda aurait été tué

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Plusieurs dizaines de morts après un attentat perpétré dans une mosquée

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Une nouvelle vague de violences à Karachi coûte la vie à une quarantaine de personnes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)