Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

À Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime l'entreprise"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La fin du calvaire pour Peter Theo Curtis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls : le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu à Gaza : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Et si la gauche assouplissait les 35 heures ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

  • Kiev dénonce une invasion russe et en appelle à l'Otan

    En savoir plus

  • Israël-Palestine, Libye, Russie... Ce que préconise François Hollande

    En savoir plus

  • Vidéo : à Paris, les coiffeuses sans-papiers de Château d'eau se rebellent

    En savoir plus

  • Matignon dément toute intention de toucher aux 35 heures

    En savoir plus

  • Michel Platini renonce à briguer la présidence de la Fifa

    En savoir plus

  • Trafic présumé de bébés : le président du Parlement a quitté le Niger

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • La mère de Steven Sotloff implore le "calife" de l’EI d’épargner son fils

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

Amériques

New York évite le pire, la tempête Irène s'éloigne

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/08/2011

Plusieurs quartiers de New York ont été inondés lors du passage de la tempête tropicale Irène, qui a coûté la vie à 14 personnes dans le pays. Les dégâts provoqués sur la côte Est sont estimés à plusieurs milliards de dollars.

AFP - La tempête tropicale Irène a dépassé New York dimanche, laissant derrière elle rues inondées, arbres cassés et des milliers de New-Yorkais sans électricité, tandis qu'au moins 14 personnes ont perdu la vie dans six Etats de la côte Est du pays.

"Les vents ne touchent pas le cœur de Manhattan"

A New York, malgré les dégâts, la tempête est loin de la catastrophe redoutée. "Il n'y a eu ni mort ni blessé", s'est réjoui le maire de la ville Michel Bloomberg, qui redoutant le pire avait ordonné vendredi l'évacuation de 370.000 New-Yorkais et la fermeture des transports en commun, du jamais vu.

Le maire a fait état d'inondations limitées sur les zones côtières de la ville, de 650 arbres endommagés, et précisé que quelque 62.000 foyers étaient privés d'électricité.

Par mesure de précaution, en attendant que tout le réseau soit vérifié, les transports en commun ne reprendront pas lundi. "Cela va être dur", a reconnu M. Bloomberg, anticipant ce qui risque d'être un cauchemar pour des millions d'usagers. Mais il a ajouté que si c'était à refaire, il reprendrait les mêmes décisions, "pour protéger les vies humaines".

Aucune date de reprise n'a été donnée, ni pour le métro ni pour les bus.

Les trois aéroports de New York, fermés samedi soir, rouvriront "au mieux lundi soir", a précisé un responsable aéroportuaire, Christopher Ward.

Leur fermeture a conduit à l'annulation de près de 10.000 vols, semant le chaos dans les transports internationaux.

"L'ouragan Irène longe la côte Est des États-Unis"
Wall Street, la Bourse de New York, a prévu d'ouvrir normalement lundi.

Irène, qui avait été dégradée dimanche matin d'ouragan en tempête tropicale, ses vents ayant diminué d'intensité, a causé au moins 14 morts, dont six en Caroline du Nord, Etat où elle avait d'abord touché terre samedi.

Un homme y a notamment été tué par la chute d'un arbre, et une adolescente de 15 ans a été tuée dans un accident de voiture, les feux tricolores ne fonctionnant plus.

Un enfant de onze ans a également été tué par la chute d'un arbre en Virginie, et dans le Maryland voisin une femme a été tuée par la chute d'une cheminée.

Irène, après avoir remonté la côte Nord-Est des Etats-Unis, a de nouveau touché terre dimanche, dans le New Jersey, où le gouverneur Chris Christie a fait état de deux morts, 350 fermetures de routes, 650.000 personnes privées d'électricité et d'un risque majeur d'inondations.

Un million de personnes avaient été préventivement évacuées des zones côtières de cet Etat, dont la quasi-totalité de la petite ville touristique de Cap May. Beaucoup ont été autorisées à rentrer chez elles dimanche.

Irène a frappé la Caroline du Sud
Au total, Irène a entraîné l'évacuation de près de deux millions de personnes vivant près des côtes.

Près de deux millions d'abonnés étaient privés d'électricité dimanche matin à Washington et dans les Etats voisins du Maryland et de Virginie, et en Caroline du Nord.

Le coût d'Irène, sur cette côte où vivent près de 65 millions de personnes, pourrait atteindre des "dizaines de milliards de dollars", a estimé le gouverneur du New Jersey.

A New York, des parcs et rues ont été inondés dans le sud de Manhattan et à Brooklyn, a constaté l'AFP. Sur Coney Island, connue pour ses parcs d'attraction, plusieurs automobilistes ont failli être emportés par une soudaine montée des flots.

A Brooklyn, des branches d'arbres jonchaient les rues des quartiers résidentiels. Certains parcs au bord de l'East River étaient inondés, ainsi que plusieurs rues.

Dimanche en milieu de journée la pluie avait cessé et la circulation reprenait progressivement dans les rues de New York où se promenaient des familles soulagées.

Le maire a levé dans l'après-midi l'ordre d'évacuation obligatoire des 370.000 New-Yorkais vivant dans des zones inondables dans le sud de Manhattan, à Staten Island et Brooklyn.

Irène affaiblie continuait à progresser vers le Nord-Est à 43 kmh, avec des vents ne dépassant plus 95 km/h, selon le centre national des Ouragans (NHC).

Première publication : 28/08/2011

  • ÉTATS-UNIS

    EN IMAGES : L'ouragan Irène s'abat sur la côte Est

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'ouragan Irène aborde la côte Est, New York en état d'alerte

    En savoir plus

  • Sur Les Observateurs

    Nos Observateurs américains prêts pour accueillir l'ouragan Irène

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)