Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Arrestation du capitaine du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

Amériques

La côte Est compte ses morts après le passage de la tempête Irène

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/08/2011

La tempête Irène, qui déferle actuellement sur l'est du Canada, a provoqué la mort de plusieurs dizaines de personnes aux États-Unis. La Nouvelle-Angleterre et le Vermont, notamment, ont été particulièrement touchés par les intempéries.

AFP - La tempête Irene a quitté lundi les Etats-Unis pour le Canada, après avoir fait des dizaines de morts et provoqué de nombreuses inondations qui ont particulièrement affecté le Vermont, petit Etat frontalier du Canada.

"Il va nous falloir du temps pour nous remettre d'une tempête de cette magnitude", a déclaré le président Barack Obama. "Nous en ressentons encore les effets dans de nombreuses parties du pays, notamment en Nouvelle Angleterre et dans le Vermont, où il y a eu énormément d'inondations", a-t-il dit.

Selon des sources officielles et des médias locaux, au moins 38 personnes sont mortes dans 11 Etats, dont six à New-York, six dans le New Jersey et six en Caroline du Nord.

Dans le New Jersey notamment, une automobiliste de 20 ans a été retrouvée morte, plusieurs heures après avoir appelé son petit ami et la police, pour leur dire qu'elle avait de l'eau jusqu'au cou dans sa voiture engloutie par une brusque montée des eaux sur une route du comté de Salem.

Dans le Vermont, petit Etat rural et montagneux de 600.000 habitants, des ponts ont été emportés, des centaines de routes coupées, rendant impossible l'accès à certains villages, a constaté un correspondant de l'AFP.

"Nous n'avons pas vu de telles inondations dans le Vermont depuis 75 ans", a déclaré le gouverneur de l'Etat Peter Shumlin. "Les gens souffrent beaucoup".

Le bourg de West Brattleboro, 3.000 habitants, ressemblait lundi à une vaste plage de sable encombrée de cailloux et de débris, après le retrait des eaux.

Les habitants se sont mobilisés pour nettoyer les dégâts, certains proposant de partager leur générateur, ou prêtant leur tronçonneuse pour dégager les nombreux arbres à terre.

Sur l'ensemble de la côte Est, cinq millions de personnes étaient toujours privées d'électricité lundi, selon le responsable fédéral des services d'urgence (Fema) Craig Fugace.

Irene a frappé la côte Est des Etats-Unis samedi en Caroline du Nord. Elle est ensuite remontée le long des côtes, frappant la terre de nouveau près d'Atlantic City dans le New Jersey.

New York a été épargnée, ne déplorant que des inondations limitées et des arbres à terre. Fait sans précédent, son maire Michael Bloomberg n'avait pas hésité à fermer les transports en commun, et ordonné l'évacuation de 370.000 personnes vivant dans des zones inondables. New York durant le week-end ressemblait à une ville fantôme.

Lundi, les transports en commun ont repris lentement dans la ville. Les trois aéroports, dont l'aéroport international JF Kennedy, ont rouvert, après la suppression de plus de 11.000 vols durant le week-end.

En Pennsylvanie (5 morts), la plupart des inondations semblaient résorbées lundi et l'électricité revenait progressivement.

"Ce n'était pas si terrible que ça", a déclaré à l'AFP Debbie Madori, propriétaire du magasin de jouets Jake's Playhouse à New Hope.

Des "milliers" de personnes ont encore besoin de nourriture et d'un toit, a cependant déclaré Charley Shimanski, un responsable de la Croix Rouge en charge des situations d'urgence.

Les dommages causés par la tempête pourraient coûter de 5 à 7 milliards de dollars, a indiqué lundi à l'AFP la société de gestion du risque Eqecat.

Les ministres américains de la Sécurité intérieure, Janet Napolitano, et de l'Agriculture, Tom Vilsack, se rendront mardi dans des zones touchées par l'ouragan pour évaluer les dégâts, a indiqué lundi l'administration américaine.

Lundi, Irene, très affaiblie, balayait l'Est du Canada.

Deux hommes étaient portés disparus au Québec, dont un automobiliste poussé dans une rivière par une rafale de vent.

La tempête a également privé d'électricité jusqu'à 300.000 foyers canadiens.

Première publication : 30/08/2011

  • ÉTATS-UNIS

    New York reprend vie après le passage d'Irène

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    EN IMAGES : L'ouragan Irène s'abat sur la côte Est

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    New York évite le pire, la tempête Irène s'éloigne

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)