Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Arrestation du capitaine du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

Afrique

Le CNT va demander à l'Algérie d'extrader les membres de la famille Kadhafi

©

Vidéo par Axelle SIMON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/08/2011

Le Conseil national de transition a annoncé qu'il allait demander à Alger de "ramener" l'épouse de Kadhafi, deux de ses fils et sa fille Aïcha sur le territoire libyen. Les quatre membres de la famille Kadhafi sont entrés en Algérie lundi.

AFP - Les autorités algériennes ont annoncé l'arrivée lundi d'une partie de la famille du colonel Mouammar Kadhafi sur leur territoire, alors que les membres du clan restaient introuvables depuis la chute de Tripoli.


Mais les rebelles libyens ont aussitôt annoncé qu'ils demanderont à Alger de les "ramener" en Libye.

"Nous allons demander à l'Algérie des les ramener" en Libye, a indiqué à l'AFP un membre de l'exécutif du Conseil national de transition (CNT), Mohammed al-Allagy.

L'épouse du colonel Mouammar Kadhafi et trois enfants de l'ex-chef de la révolution libyenne sont entrés lundi en territoire algérien, selon un communiqué du ministère algérien des Affaires étrangères.

"L'épouse de Mouammar El Gueddafi, Safia, sa fille Aïcha, ses fils Hannibal et Mohamed, accompagnés de leurs enfants sont entrés en Algérie à 08h45 (07H45 GMT) par la frontière algéro-libyenne", a déclaré le ministère dans un communiqué diffusé par l'agence APS, sans fournir d'indication sur l'ancien homme fort libyen lui-même.

"Cette information a été portée à la connaissance du secrétaire général des Nations unies, du président du Conseil de sécurité et de M. Mahmoud Djibril, président du Conseil exécutif du Conseil national de transition libyen", a conclu le ministère.

Les autorités, qui ont réaffirmé leur "stricte neutralité" dans le conflit libye, n'ont pas justifié l'autorisation d'entrer en Algérie des quatre Kadhafi pas plus qu'elles n'ont précisé s'ils étaient entrés par voie aérienne ou terrestre, car les deux pays sont frontaliers.

La fille de Kadhafi, Aïcha, serait à moins de 48 heures d'accoucher

Selon des sources locales citées par le patron du quotidien Ennahar, Anis Rahmani, une trentaine de personnes, dont dix "rescapés" non membres de la famille Kadhafi et grièvement blessés, ont pu passer la frontière en plein Sahel à l'extrême frontière sud de l'Algérie à hauteur de Djanet (plus de 2000 km au sud d'Alger).

"Ils sont entrés en Algérie en catastrophe car ils étaient pourchassés" par les rebelles, selon les mêmes sources.

"Aïcha, la fille de Kadhafi, devrait accoucher aujourd'hui ou demain et a besoin de soins médicaux", selon ces sources.

Le groupe devrait rester "quelque temps à Djanet (est)", ont-elles ajouté.

Dans son édition en ligne, le quotidien El-Watan a également annoncé que l'Algérie a fermé lundi ses frontières avec la Libye après avoir décrété une alerte générale.

La fin du ramadan mardi ou mercredi et le fait que ces Kadhafi "ne soient pas recherchée par la Cour pénale international (CPI) pourraient expliquer cette décision algérienne", selon un politologue algérien Abdelaziz Djerrad, ancien haut fonctionnaire des Affaires étrangères et de la présidence.

Une décision "humanitaire", selon lui, qu'Alger a probablement prise "après consultations avec les Libyens, mais aussi la France et les Etats-Unis", membres actif de l'Otan dans son soutient au CNT.

Mohamed, l'aîné, est un homme de réseau très discret. Hannibal, 33 ans, est surtout connu pour ses excès de comportement à l'origine d'une grave crise diplomatique entre Tripoli et Berne. Aïcha, l'avocate, avait déposé une plainte rejetée fin juin à Paris pour "assassinat" et "crimes de guerre" après la mort de quatre membres de sa famille, dont un de ses sept frères, lors d'un bombardement de l'Otan le 30 avril sur Tripoli.

Safia Farkash, mère de sept des huit enfants biologiques de Mouammar Kadhafi dont elle est la seconde épouse, est une femme discrète infirmière de métier, reconnue pour sa fortune et son influence considérables.

Une source rebelle libyenne, relayée par l'agence égyptienne Mena, avait affirmé la semaine dernière qu'un convoi de Mercedes blindées transportant peut être les Kadhafi était entré en territoire algérien. Alger avait catégoriquement démenti.

Lundi matin, Alger, qui n'a pas reconnu le CNT, a annoncé la tenue samedi dernier d'une rencontre au Caire entre son ministre des Affaires étrangères Mourad Medelci et le numéro deux du CNT Mahmoud Djibril.

 

 

 

Première publication : 30/08/2011

  • LIBYE

    L'épouse de Kadhafi et trois de ses enfants sont entrés en Algérie

    En savoir plus

  • "Nesrin, 19 ans, enrôlée malgré elle"

    En savoir plus

  • LIBYE

    Face au CNT, Alger se terre dans la diplomatie du silence

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)