Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 31/08/2011

"Tsahal anticipe les violences et forme les colons"

Presse internationale, Mercredi 31 août. A voir dans la presse internationale ce matin, l’avancée des insurgés vers Syrte fait craindre des attaques contre les civils de la ville, comment Tsahal forme des colons israéliens en vue d’éventuels débordements palestiniens en septembre, et des expérimentations médicales américaines "montrueuses" au Guatemala.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
 
On commence cette revue de presse internationale avec la Libye, où les insurgés progressent par l'est et l'ouest vers Syrte, la ville d'origine de Mouammar Kadhafi, où il a peut-être réussi à trouver refuge.
 
Le chef du CNT, Moustapha Abdeljalil, vient d’adresser un ultimatum aux forces loyalistes qui tiennent les derniers fiefs du régime, dont Syrte; un ultimatum qui expire samedi, faute de quoi ils s'exposeront à des opérations militaires, et ce matin le blog égyptien The Arabist s’interroge: si les loyalistes refusent de se rendre, Syrte risque-t-elle de devenir la nouvelle Benghazi? Y a-t-il un risque que les insurgés y tuent des civils ?
D’après The Arabist, des responsables de l’Otan auraient fait savoir qu’ils se tiennent prêts à tirer pour protéger les civils, même si ces civils soutiennent Kadhafi; une réponse sans doute aux inquiétudes dont ont fait part plusieurs diplomates, qui craignent que l’Otan se détourne chaque jour un peu plus du mandat confié par l'Onu.
 
La Libye où la situation des noirs africains, déjà extrêmement difficile sous Kadhafi, reste très préoccupante malgré la chute du régime, selon The Guardian.
«Sale temps pour les Africains noirs en Libye», voilà comment débute cet article, qui explique que la rébellion exploite la xénophobie déjà présente sous l’ancien régime.
«La radicalisation du conflit ne se limite d’ailleurs pas à la haine contre ceux que les Libyens appellent les Africains» écrit The Guardian, qui raconte aussi que les insurgés parlent souvent de Kadhafi comme d’un «juif démoniaque».
«Comment cette révolution spectaculaire, qui parle le langage de la démocratie et a fait preuve d’un courage immense face à la répression brutale…peut-elle se disqualifier ainsi ?» s’interroge le journal.
 
A voir aussi ce matin, dans la presse israélienne, comment  l'armée israélienne entraîne des colons juifs en vue d'une possible flambée de violences en septembre. Une violence anticipée, qui serait liée à la reconnaissance d'un État palestinien à l'Onu, à lire notamment dans le quotidien de gauche Haaretz, qui explique que Tsahal est en train de fournir aux colons responsables de la sécurité des gaz lacrymogènes et d’«autres équipements», sans toutefois préciser lesquels.
 
Et puis on passe outre-Atlantique, où une affaire est entrain de faire beaucoup de bruit, à la fois dans la presse américaine et dans les journaux guatémaltèques. C’est une affaire qui est l’objet en ce moment d’une commission d’enquête mise en place par le président Obama, une affaire «monstrueuse» écrit ce matin La Prensa Libre. Des scientifiques américains auraient inoculé la syphilis et la blennorragie à près de 1 300 personnes, entre 1946 et 1948, dans le cadre d’expériences qui avaient pour but de déterminer si la pénicilline, dont on commençait alors à se servir, pouvait prévenir ces maladies. Des expériences financées par les Instituts nationaux américains de la santé (NIH), qui auraient tué au moins 83 personnes.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus

18/01/2017 Brexit

"Brexit et météo : le froid s'installe"

"Ressenti" est le mot à la Une de la revue de presse française de ce mercredi. Il y a le ressenti des journaux après le choix d'un Brexit radical décidé hier par Theresa May. Il...

En savoir plus

17/01/2017 Revue de presse internationale

"Le Royaume-Uni libéré, délivré"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 17 janvier, le discours très attendu de Theresa May sur le Brexit et la réaction des Européens aux critiques de Donald...

En savoir plus