Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nobel de la paix pour Tsahal"

En savoir plus

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Le Festival d'Avignon, une tradition politique ancrée dans l'actualité

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

FRANCE

Affaire Bettencourt : l'ex-infirmière nie avoir parlé d'une remise d'enveloppes à Sarkozy

Vidéo par Alice DARFEUILLE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/09/2011

L'ex-infirmière de la milliardaire Liliane Bettencourt a nié avoir évoqué une quelconque remise d'argent liquide à Nicolas Sarkozy, contrairement à ce qu'affirme la juge Isabelle Prévost-Desprez dans un livre à paraître intitulé "Sarko m'a tuer".

AFP - L'ex-infirmière de Liliane Bettencourt a affirmé mercredi dans une interview à l'hebdomadaire Marianne qu'elle n'avait "pas parlé de remise d’enveloppes à Nicolas Sarkozy, ni à personne d’autre", à la juge de Nanterre Isabelle Prévost-Desprez ou à sa greffière.

"Lorsque j’ai été auditionnée par la juge Isabelle Prévost-Desprez, je ne lui ai pas parlé de remise d’enveloppes à Nicolas Sarkozy, ni à personne d’autre. Je n’en ai parlé ni à la juge, ni à sa greffière", déclare l'infirmière, identifiée sous les initiales HY, qui dit aussi avoir été la cible de "menaces de mort" dans cette "affaire sensible".

Dans "Sarko m'a tuer" (Stock), un ouvrage de deux journalistes du Monde, la juge Prévost-Desprez affirme que l'ex-infirmière de Liliane Bettencourt avait "confié à (sa) greffière, après son audition par (elle): +J'ai vu des remises d'espèces à Sarkozy mais je ne pouvais le dire sur procès-verbal+".

Concernant cette audition et la question de remises d'enveloppes, l'infirmière précise, dans cet entretien à paraître samedi: "C'était en juillet 2010. Avant que l'audition formelle ne commence, elle m'a dit que nous n'étions pas là pour aborder ce sujet. Mais, de mémoire, pendant quelques instants, nous avons échangé ensemble sur d'autres témoins qui auraient évoqué de tels faits. Mais moi, je ne lui ai rien dit".

Pressée de dire si elle démentait les propos de la magistrate, elle ajoute: "N'insistez pas, je n'en dirai pas plus! (...) Je n'ai rien à cacher, je suis une femme honnête, mais je ne veux pas que mes propos se retournent contre moi. Cette affaire m'a déjà causé assez d'ennuis comme ça!"

"J’ai reçu des menaces de mort. On m’a fait savoir qu’à cause de mon témoignage dans l’affaire Banier-Bettencourt (le 24 janvier 2008, ndlr), on allait retrouver mon corps dans la Seine", poursuit l'infirmière qui fut au service des Bettencourt de septembre 2006 à juillet 2007.

Elle ajoute qu'elle n’a pas souhaité porter plainte après ces menaces: "porter plainte contre qui? Contre l’invisible? Contre l’Etat?". A l’époque, aucun avocat n’a voulu s’occuper de moi au motif qu’il s’agissait d’une affaire sensible. Aussi, désormais, je ne parlerai plus qu’aux juges. Si un juge veut m’entendre, je suis à sa disposition", ajoute-t-elle.

Elle raconte être "une femme modeste et sans prétention". "Cette affaire Bettencourt m'a lessivée. Je n'ai pas gagné un centime dans cette histoire. J'étais payée 160 euros pour des vacations de 12 heures. Ca ne fait pas lourd! Même le chien de Mme Bettencourt était mieux traité que moi. Il m'arrivait de m'endormir par terre quand, lui, avait le droit de se coucher sur le lit, bien au chaud dans les draps. Depuis, j'ai perdu mon travail, j'ai maigri de 10 kilos en six mois".

Dans le livre "Sarko m'a tuer", Mme Prévost-Desprez déclare aussi que l'un des témoins, dans l'entourage de Liliane Bettencourt, "(lui) a dit qu'il avait vu des remises d'espèces à Sarko" tout en demandant que ces propos ne figurent pas sur le procès-verbal.

L'Elysée a répliqué que ces accusations étaient "infondées, mensongères et scandaleuses", tandis que François Fillon les a qualifiées d'"allégations" dénuées de "tout fondement".

Première publication : 31/08/2011

  • FRANCE

    Une juge met en cause Nicolas Sarkozy dans l'affaire Bettencourt

    En savoir plus

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    Liliane Bettencourt devrait être mise sous curatelle renforcée, estiment des médecins

    En savoir plus

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    La fille de Liliane Bettencourt saisit à nouveau le juge des tutelles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)