Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

FRANCE

Strauss-Kahn attendu en France "dans les jours qui viennent", selon Aubry

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/08/2011

Après avoir indiqué sur la chaîne Canal Plus que Dominique Strauss-Kahn devait rentrer en France sous peu, la candidate à la primaire socialiste s'en est pris à l'attitude de l'ex-directeur du FMI "vis-à-vis des femmes".

REUTERS - Dominique Strauss-Kahn est attendu en France dans les jours qui viennent après l'abandon des poursuites contre l'ancien directeur général de FMI pour tentative de viol à New York, a dit mardi Martine Aubry.

Priée sur Canal+ de dire si elle était au courant du retour prochain de "DSK", la candidate à la primaire socialiste a répondu : "Il rentre dans les jours qui viennent".

"J'ai toujours dit la même chose: premièrement, la présomption d'innocence, deuxièmement, je pense la même chose que beaucoup de femmes sur l'attitude de Dominique Strauss-Kahn vis-à-vis des femmes", a-t-elle ajouté.

Selon un de ses proches, Dominique Strauss-Kahn pourrait rentrer en France avant la fin de la semaine.

Une autre enquête judiciaire et un Parti socialiste troublé par son retour attendent Dominique Strauss-Kahn en France.

L'ex-Premier ministre socialiste Michel Rocard a condamné lundi soir en termes particulièrement vifs le comportement de "DSK" à New York avec la femme de chambre qui a provoqué sa chute en l'accusant de tentative de viol.

Les ténors du Parti socialiste, dont les principaux dirigeants s'étaient félicités la semaine dernière de l'abandon des charges contre l'ancien patron du FMI par le procureur de New York, ont vivement attaqué l'ancien Premier ministre.

Les enquêtes d'opinion montrent que les Français ne veulent plus voir l'ancien patron du FMI en course dans la primaire socialiste, mais la question de son positionnement éventuel dans la campagne présidentielle reste posée, ainsi que celle de sa place dans une éventuelle nouvelle majorité de gauche.


 

Première publication : 31/08/2011

  • FRANCE

    À La Rochelle, les socialistes refusent d'aborder le cas DSK

    En savoir plus

  • FRANCE

    À La Rochelle, le Parti socialiste donne le coup d'envoi à la primaire

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les militants socialistes se serrent les coudes malgré le combat des chefs

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)